Facebook et Twitter suspendent temporairement les comptes de Donald Trump

Facebook et Twitter suspendent temporairement les comptes de Donald Trump
Twitter et Donald Trump

Boursier.com, publié le jeudi 07 janvier 2021 à 10h59

Suite aux violences au Capitole, les plateformes ont temporairement bloqué les comptes du président sortant, qui ne peut plus publier sur Twitter, Facebook et Instagram...

Sanction inédite pour Donald Trump... Alors que des militants pro-Trump envahissaient le Capitole, interrompant la certification de la victoire de Joe Biden, les grandes plateformes de contenu sont montées au créneau mercredi. Twitter et Facebook ont annoncé avoir suspendu provisoirement les comptes du président sortant, qui avait appelé sur les réseaux sociaux ses partisans à de dangereux débordements avant de leur demander d'arrêter, mais sans jamais les condamner.

Pour la première fois, Twitter a ainsi retiré 3 de ses tweets, dont une vidéo où il appelait les manifestants à "rentrer chez eux", mais où il affirmait (sans preuves) que l'élection avait été "volée". "Nous devons respecter la loi, l'ordre et les forces de l'ordre. Je sais ce que vous ressentez mais je vous demande de rentrer chez vous pacifiquement", a-t-il déclaré.

Jusqu'ici, la plateforme de microblogging se contentait de masquer ou d'ajouter des avertissements aux messages problématiques, et elle n'avait retiré des publications du chef d'Etat pour des raisons autres que les droits d'auteur.

"Si les tweets ne sont pas supprimés, le compte restera verrouillé"

Twitter a donc bloqué le compte "@realDonaldTrump", qui totalise près de 89 millions d'abonnés, pour 12 heures et l'a menacé de suspension permanente, en justifiant ces mesures par "la situation de violence sans précédent en cours" dans la capitale américaine Washington.

"Si les Tweets ne sont pas supprimés, le compte restera verrouillé", a indiqué la plateforme, ajoutant que de "futures violations des règles de Twitter, y compris de nos politiques d'intégrité, ou des menaces violentes, entraîneront la suspension permanente du compte @realDonaldTrump".

Une vidéo qui "contribuait aux risques de violence"

La vidéo de Donald Trump a également été supprimée de Facebook, qui a estimé qu'elle "contribuait aux risques de violence". Dans le même temps, le réseau social a également décidé de verrouiller le compte le président américain pendant 24 heures. Instagram et YouTube, qui appartient à Google, ont également retiré la vidéo où il s'adresse à ses partisans et refuse à nouveau sa défaite.

Avant l'élection présidentielle américaine de novembre, les géants du numérique avaient pour rappel fait face à des pressions croissantes pour lutter davantage contre la désinformation sur leurs plateformes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.