Facebook France va déclarer ses revenus sur le territoire

Facebook France va déclarer ses revenus sur le territoire©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 15 janvier 2018 à 15h41

Facebook l'a réaffirmé ce week-end par la voix de son directeur général pour la France et l'Europe du Sud... "A partir de l'année 2018, les revenus de Facebook France, investis par des entreprises sur le territoire français, qui ont été accompagnés par des équipes commerciales et marketing qui sont ici en France à Paris, seront déclarés en France", a déclaré Laurent Solly.

Jusqu'ici, cette activité était déclarée en Irlande, "mais c'était une structure totalement légale, qui existe pour des centaines et des milliers d'entreprises. C'est un changement qu'on fait parce qu'on écoute la société", a-t-il poursuivi.

Structure de vente locale

Régulièrement accusé, comme les autres "GAFA", de pratiquer l'optimisation fiscale en Europe, Facebook avait décidé au mois de décembre dernier de réagir en annonçant que ses revenus publicitaires seraient comptabilisés localement à partir de cette année. Le directeur financier du réseau social, Dave Wehner, a déclaré que le groupe américain mettrait en place une structure de vente locale dans les pays où il possédait déjà un bureau commercial.

"En termes simples, cela signifie que le chiffre d'affaires publicitaire généré par nos équipes locales ne sera plus enregistré par notre siège social à Dublin, mais le sera dans par la société locale du pays en question", expliquait-il dans un article publié sur un blog du réseau social. Cette décision ne devrait cependant pas conduire à une hausse sensible de ses impôts.

Montage...

L'optimisation fiscale pratiquée par les groupes américains Facebook et Google constitue un manque à gagner de taille pour l'Union européenne... Ces pratiques ont entraîné une perte de 5,4 milliards d'euros en impôts entre 2013 et 2015, selon le rapport de l'eurodéputé socialiste Paul Tang, qui est favorable à une réforme pour contraindre les "GAFA", ces grands groupes internet, à payer davantage d'impôts.

Selon des données révélées cet été par BFM Business, en 2016, Facebook n'a versé que 1,16 million d'euros au fisc pour un chiffre d'affaires de 37 millions d'euros, au lieu de 80 millions d'euros...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.