Facebook met fin à l'interdiction sur les publicités politiques aux Etats-Unis

Facebook met fin à l'interdiction sur les publicités politiques aux Etats-Unis©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le jeudi 04 mars 2021 à 16h23

"Nous avions mis en place cette interdiction temporaire après les élections de novembre 2020 pour éviter la confusion ou les abus après le jour du scrutin", rappelle le réseau social.

"Nous avions mis en place cette interdiction temporaire après les élections de novembre 2020 pour éviter la confusion ou les abus après le jour du scrutin", rappelle le réseau social.

Après des mois d'interdiction, Facebook a annoncé qu'il lèvera dès ce jeudi son interdiction des publicités à caractère politique aux Etats-Unis, qui avait été imposée après une élection présidentielle américaine en novembre dernier sous haute tension. En octobre, le géant des réseaux sociaux avait notamment interdit sur ses plateformes les publicités dénonçant une vaste fraude électorale, suggérant que les résultats de l'élection présidentielle du 3 novembre seraient invalides.

"Nous reprenons les publicités politiques, électorales et sociales aux Etats-Unis le jeudi 4 mars. Nous avions mis en place cette interdiction temporaire après les élections de novembre 2020 pour éviter la confusion ou les abus après le jour du scrutin", a-t-il rappelé dans un communiqué.

"Nous avons entendu beaucoup de commentaires à ce sujet et en avons appris davantage sur les publicités politiques et électorales au cours de cette période. Par conséquent, nous prévoyons dans les mois à venir d'examiner de plus près le fonctionnement de ces publicités sur notre service afin de voir si d'autres modifications sont nécessaires", a souligné le réseau social de Mark Zuckerberg.

Vérification systématique

Désormais, ces publicités devront toujours être vérifiées et autorisées, précise Facebook. Elles comporteront également des messages incluant une clause de non-responsabilité et indiquant qu'elles sont "payées par" telle personne ou telle organisation, ajoute le réseau social, qui a annoncé récemment son intention de réduire la visibilité des contenus politiques en général pour se recentrer sur les interactions familiales, amicales ou commerciales.

Critiqué pour son approche sur le sujet des publicités à caractère politique, Facebook avait pour rappel décidé de serrer un peu plus la vis, alors que les affirmations de l'ancien président américain Donald Trump et de ses nombreux ses supporteurs sur de prétendues fraudes électorales se sont multipliées et ont culminé avec les émeutes du 6 janvier au Capitole.

Suspension du profil de Donald Trump justifiée ?

Par ailleurs, le profil Facebook de Donald Trump est pour l'heure suspendu indéfiniment. Le conseil de surveillance du géant des réseaux sociaux, qui doit déterminer si cette suspension indéfinie est justifiée ou non, doit bientôt rendre sa décision.

De son côté, Twitter a déjà fermé définitivement la porte à un éventuel retour de l'ex-président. La plateforme de microblogging avait pris cette décision à la suite de l'invasion du Capitole, évoquant un risque d'une incitation plus grande à la violence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.