Facebook ne recommandera plus de groupes politiques à ses utilisateurs

Facebook ne recommandera plus de groupes politiques à ses utilisateurs
Facebook, Mark Zuckerberg

Boursier.com, publié le jeudi 28 janvier 2021 à 13h04

Lors de la présentation des résultats trimestriels de Facebook, Mark Zuckerberg a dit vouloir se concentrer sur les interactions "positives"...

Gros virage pour Facebook... Pour tenter d'apaiser les échanges à l'approche de l'élection présidentielle américaine de 2020, le géant des réseaux sociaux avait cessé dès fin octobre de recommander temporairement à ses utilisateurs les groupes militants ou politiques. Lors de la présentation des résultats trimestriels du groupe, le PDG Mark Zuckerberg a annoncé mercredi qu'il rendrait cette mesure permanente et l'étendrait à l'échelle mondiale.

Facebook, qui avait notamment contribué aux printemps arabes il y a 10 ans, compte ainsi s'éloigner le plus possible des combats politiques afin de se concentrer sur les interactions "positives", a affirmé le patron du premier réseau social du monde, assurant que la plateforme "continuait à peaufiner son fonctionnement".

Le groupe californien, qui a réalisé près de 86 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2020 (+22%), et dégagé plus de 29 milliards de profits, en hausse de 58%, envisage également des mesures pour réduire la quantité de contenu politique dans les fils d'actualité des utilisateurs.

L'invasion du Capitole planifiée sur Facebook ?

Mardi dernier, le sénateur démocrate Ed Markey avait écrit à Mark Zuckerberg pour lui demander des explications sur une information, relayée par des sites d'information, et notamment 'The Markup', selon laquelle Facebook n'avait pas cessé de recommander des groupes politiques sur sa plateforme en octobre dernier.

Dans cette lettre, le sénateur du Massachusetts a qualifié les groupes de Facebook de "terrains propices à la haine", tout en soulignant qu'ils avaient été les lieux de planification de l'invasion du 6 janvier au Capitole américain, comme le rapporte 'Reuters'.

Des groupes vus, recherchés et rejoints par n'importe qui

Pour rappel, les groupes Facebook permettent de créer des communautés, se formant autour d'intérêts communs. Les groupes publics peuvent être vus, recherchés et rejoints par n'importe qui sur le réseau social.

Plusieurs groupes de surveillance et de défense des droits avaient déjà poussé le réseau social à limiter les recommandations de groupes algorithmiques, faisant valoir que certains groupes Facebook avaient ??été utilisés comme espaces pour diffuser de la désinformation et organiser des activités extrémistes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.