Facebook va lever son blocage des contenus d'actualité en Australie

Facebook va lever son blocage des contenus d'actualité en Australie
Facebook, Australie.

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 23 février 2021 à 13h42

Le gouvernement australien a accepté d'amender un projet de loi destiné à contraindre les géants du numérique à payer les groupes de presse pour leurs contenus.

Le gouvernement australien a accepté d'amender un projet de loi destiné à contraindre les géants du numérique à payer les groupes de presse pour leurs contenus.

Accord trouvé entre Facebook et l'Australie.. Alors que le gouvernement australien a accepté d'amender la loi visant à contraindre les géants de la tech à rémunérer les médias pour la reprise de leurs contenus, le réseau social de Mark Zuckerberg va rétablir la diffusion des informations de presse en Australie "dans les prochains jours", a annoncé ce mardi le secrétaire au Trésor Josh Frydenberg.

Cet accord a été trouvé entre les deux camps après des séries d'échanges entre Josh Frydenberg et le patron de Facebook Mark Zuckerberg. Pour rappel, Canberra et le géant américain étaient en conflit depuis plus d'une semaine après que le gouvernement a introduit un texte contestant la domination de Facebook et de Google pour protéger les groupes de presse locaux.

Pour marquer sa désapprobation à l'égard de ce projet de loi, le réseau social avait alors décidé de bloquer jeudi dernier tous les contenus des médias et de plusieurs organismes gouvernementaux.

Quatre amendements au projet de loi

Alors que le gouvernement australien assurait jusqu'ici qu'il n'apporterait aucune modification, quatre amendements au projet de loi seront proposés, dont un concernant le mécanisme d'arbitrage devant fixer l'équivalent d'une redevance lorsque les géants du numérique ne parviennent pas à conclure directement un accord avec les organes de presse pour la diffusion des contenus de ceux-ci.

Les amendements prévoient aussi que les géants du numérique et les groupes de presse disposent d'une période de médiation de deux mois avant l'intervention d'un conciliateur gouvernemental, donnant ainsi aux deux parties davantage de temps pour parvenir à un accord privé. Une autre mesure a également été intégrée. Elle prévoit que la contribution d'une entreprise du numérique à la "pérennité" de l'industrie de l'information en Australie, via des accords existants, soit prise en compte.

Compromis salué

Facebook s'est dit satisfait de cette décision. "Le gouvernement australien a accepté un nombre de changements et garanties qui répondent à nos principales préoccupations concernant des accords commerciaux qui reconnaissent la valeur que notre plateforme fournit aux éditeurs par rapport à la valeur que nous recevons d'eux", a salué le réseau social dans un communiqué.

"Ces amendements vont fournir davantage de clarté aux plateformes digitales et aux entreprises de presse sur la manière dont doit fonctionner le code et renforcent le cadre devant garantir que les groupes de presse sont rémunérés équitablement", a estimé Josh Frydenberg dans un communiqué.

De son côté, le groupe de presse Nine Entertainment a salué le compromis trouvé par le gouvernement. Il permet de ramener "Facebook dans les négociations avec les organisations de presse australiennes", a fait savoir un porte-parole.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.