Facture énergétique : 7 Français sur 10 redoutent l'hiver à cause du coût du chauffage

Facture énergétique : 7 Français sur 10 redoutent l'hiver à cause du coût du chauffage
électricité énergie froid

Boursier.com, publié le mardi 12 novembre 2019 à 15h51

Selon un sondage Odoxa, 91% des Français jugent les taxes trop importantes et 89% estiment que les hausses de tarifs sont "trop fréquentes".

Alors qu'un pic de froid est prévu à partir de jeudi en France, une enquête menée par Odoxa pour la plateforme JeChange, a révélé que près de 7 Français sur 10 appréhendent l'arrivée de l'hiver et surtout la facture énergétique qui l'accompagne, au point que 71% d'entre eux repoussent au maximum le moment où ils allument le chauffage.

"Se chauffer l'hiver, c'est un sujet qui revient chaque année, on aurait pu penser que les gens étaient habitués. En réalité, cela génère toujours beaucoup d'angoisse", a affirmé Gaël Duval, président-fondateur de JeChange, au 'Parisien'.

L'enquête révèle par ailleurs que 34% des personnes interrogées ne chauffent que quelques pièces de leur maison et que seulement un quart (23%) décide de réaliser des travaux d'isolation.

Des hausses de tarifs "trop fréquentes"

Selon l'étude, cette appréhension est surtout liée au mécontentement des Français concernant les augmentations du prix de l'électricité. En effet, 91% des Français jugent les taxes trop importantes et 89% estiment que les hausses de tarifs sont "trop fréquentes" et ne comprennent pas à quoi elles correspondent.

Fin septembre, 'Le Parisien' avait d'ailleurs révélé que la facture d'électricité pourrait connaître une nouvelle augmentation significative dès 2020, après une hausse en juin puis en août dernier. Les prix pourrait en effet grimper de 3,5% à 4%, soit une soixantaine d'euros supplémentaires sur la facture d'un ménage qui se chauffe à l'électricité et une trentaine d'euros pour ceux qui utilisent d'autres moyens.

Les Français peu nombreux à changer de fournisseur

Ces hausses auraient par ailleurs un impact sur le portefeuille des Français. Selon l'étude, 72% d'entre eux disent limiter leur budget loisirs en raison de la facture énergétique jugée trop élevée.

Pour rappel, le marché de l'électricité est ouvert à la concurrence depuis 2007, ce qui a permis à des opérateurs alternatifs de proposer des tarifs attractifs aux particuliers. Mais "loin d'en être convaincus", 74% des sondés n'ont pas pris l'initiative de changer de fournisseur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.