Faire ses courses n'a jamais coûté aussi cher

Faire ses courses n'a jamais coûté aussi cher©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 22 février 2019 à 18h37

Les prix sont au plus haut pour l'association Familles rurales, qui publie son observatoire depuis 2006.

Le prix moyen du chariot de courses a bondi de 2,6% en 2018, pour passer à 139,50 euros, après cinq années de stabilité... Selon l'Observatoire des prix publié depuis douze ans par l'association Familles rurales, "2018 a été une année record". "La hausse se constate quelle que soit la surface de vente : hypermarchés, supermarchés ou hard-discounts", peut-on lire dans un communiqué. Sur 10 ans, la hausse de prix est de 7,6%.

Le panier "des essentiels" comprend 35 produits, comme l'eau, les boissons chaudes, les desserts, les surgelés, les biscuits ou encore la lessive. L'augmentation moyenne observée entre 2017 et 2018 s'explique principalement par la hausse des premiers prix, qui ont grimpé de + 7% en un an. La progression dans les magasins hard-discount atteint même +13,4%, impactant au passage les ménages les plus modestes.

Familles rurales note des disparités importantes selon les secteurs géographiques. En métropole, l'Ouest est champion des prix bas, avec un panier à 135,60 euros. L'association donne un carton rouge à l'Ile-de-France (150,10 euros). Mais la palme revient à l'Outre-Mer : le prix du panier moyen atteint des sommets, en moyenne 66% plus cher qu'en métropole, avec une enveloppe de 231,80 euros.

Le bio pas à la portée de tous

Le panier bio composé de 18 références (café, lait, jus d'orange, beurre, confiture, oeufs...) s'établit à 99,4 euros. A périmètre comparable, celui des marques nationales coûte 81,30 euros, et le panier des premiers prix s'établit à 42,10 euros. "Si notre observatoire ne mesure pas la qualité des produits, force est de constater que le bio n'apparaît pas à la portée de toutes les bourses", écrivent les auteurs de l'étude.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.