Fermeture des bars et restaurants : Marseille demande un délai de 10 jours

Fermeture des bars et restaurants : Marseille demande un délai de 10 jours
fermeture due au coronavirus

Boursier.com, publié le jeudi 24 septembre 2020 à 11h46

Les bars et les restaurants seront à nouveau totalement fermés dès lundi. Marseille demande plus de temps pour réévaluer la situation.

Olivier Véran a annoncé mercredi soir de nouvelles restrictions pour faire face au rebond de la pandémie de Covid-19. La zone Aix-Marseille et la Guadeloupe sont placées en alerte "maximale", et Paris monte en "alerte renforcée".

A Aix-Marseille et en Guadeloupe, les bars et les restaurants seront à nouveau totalement fermés dès lundi, de même que tous les établissements recevant du public, "sauf s'il existe un protocole sanitaire strict", a précisé le ministre de la Santé.

"Nous voulons que l'Etat révise ses annonces au regard des chiffres du ministère de la Santé et qu'il le fasse dans la transparence. L'épidémie décroît depuis quelques jours, M. (Olivier) Véran l'a reconnu lui-même", a déclaré Benoît Payan, premier adjoint de la mairie de Marseille, dans une déclaration à la presse jeudi. "Laissons à cette inflexion le temps de se confirmer", a-t-il poursuivi.

"Avec Mme la maire (Michèle Rubirola), je demande au gouvernement dix jours avant la mise en place de nouvelles mesures. Si à la fin de la semaine prochaine, les indicateurs repartent à la hausse, nous serons prêts à prendre les décisions qui s'imposent et qui seront alors comprises par tout le monde (...) D'ici là, il faut impérativement que les mesures soient gelées."

Punition collective

Car les annonces ne passent pas à Aix-Marseille. "Cette punition collective est extrêmement dure pour l'économie de nos territoires", écrit dans un communiqué le président de la région, Renaud Muselier, dénonçant un "quasi-reconfinement".

"Ces mesures vont avoir des conséquences économiques catastrophiques", a déclaré sur franceinfo Jean-Luc Chauvin, le président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) métropolitaine Aix-Marseille-Provence.

"On assiste là à un reconfinement économique, c'est sans précédent. On revit l'opération de fermetures des restaurants au mois de mars. C'est brutal et c'est un coup dur pour un secteur qui est déjà fortement touché, les bars-restaurants, mais au-delà toute la filière agroalimentaire. C'est une mesure qui n'est pas réfléchie et organisée correctement".

Colère

Michèle Rubirola, la maire de Marseille, a réagi mardi sur Twitter en dénonçant une "décision injustifiée", prise sans concertation.

"J'apprends avec étonnement et colère une décision pour laquelle la Mairie de Marseille n'a pas été consultée. Rien dans la situation sanitaire ne justifie cette annonce. Je n'accepte pas que les Marseillais soient victimes de décisions politiques que personne ne peut comprendre", a ainsi commenté l'édile marseillaise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.