Feu vert sous conditions au rachat de Tati par Gifi

Feu vert sous conditions au rachat de Tati par Gifi©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 19 décembre 2017 à 19h44

En juin dernier, le tribunal de commerce de Bobigny avait désigné le groupe de distribution Gifi comme repreneur des sociétés Lilnat, Vetura et Agora Distribution (enseignes Tati, Fabio Lucci et Giga Store), appartenant au groupe Tati, en situation de redressement judiciaire.

L'opération avait à l'époque obtenu, à titre exceptionnel, une dérogation de l'Autorité de la concurrence permettant à Gifi de réaliser le rachat sans attendre la décision finale de l'Autorité, qui est tombée ce mardi.

Quatre magasins à céder pour assurer une concurrence suffisante

Dans un communiqué, l'Autorité de la concurrence a annoncé qu'elle autorisait l'opération sous certaines conditions. Elle a ainsi "conditionné son autorisation à la cession de quatre points de vente et à la souscription d'un engagement comportemental concernant un autre magasin", a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Faute de se plier à ces conditions, le mariage Gifi-Tati entraînerait des "risques sérieux d'atteinte à la concurrence" dans cinq zones de chalandise, sur le marché de la distribution de produits de décoration et de bazar à bas et moyen prix.

Le groupe GPG (Gifi) a donc pris plusieurs engagements : il va céder à un concurrent un point de vente Gifi, deux points de vente Tati et un point de vente Giga Store. En outre, il ne distribuera pas de produits de décoration et de bazar dans un magasin Fabio Lucci pendant une durée de cinq ans renouvelable une fois.

Des licenciements limités à 260 sur plus de 1.750 salariés

Ces engagements "sont de nature à garantir le maintien d'une concurrence suffisante dans les zones concernées", conclut l'Autorité de la concurrence, en précisant que par "cession" elle entendait changement de propriétaire et non fermeture des points de vente concernés.

Le périmètre racheté en juin par Gifi comprend les marques Tati, Giga Store, Fabio Lucci et Degrif'Mania, qui comptent au total 140 magasins et 1.754 salariés. L'offre de Gifi prévoyait de reprendre près de 85% des effectifs, avec des licenciements limités à 260 salariés, qui bénéficient d'un plan de sauvegarde de l'emploi jugé favorable.

 
0 commentaire - Feu vert sous conditions au rachat de Tati par Gifi
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]