Fin de la production à l'usine Ford de Blanquefort, avec une semaine d'avance

Fin de la production à l'usine Ford de Blanquefort, avec une semaine d'avance©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 24 juillet 2019 à 18h20

La date d'arrêt avait été fixée au 1er août. La CGT, syndicat majoritaire dans l'usine, a dénoncé un "(dernier?) coup fourré" de la direction.

La production dans l'usine Ford de Blanquefort (Gironde) a cessé définitivement mercredi matin avec une semaine d'avance sur la date prévue. L'usine de boîtes de vitesses proche de Bordeaux, qui comptait encore 850 salariés quand sa fermeture avait été annoncée en février 2018, a cessé la production brutalement, les salariés ayant été prévenus oralement à l'embauche.

"On était sur des volumes de production absolument marginaux. On produisait quelques unités de chaque produit tous les jours", a déclaré à Reuters Fabrice Devanlay, directeur de la communication de Ford France.

"Dernier coup fourré"

La date d'arrêt avait été fixée au 1er août. La CGT, syndicat majoritaire dans l'usine, a dénoncé un "(dernier?) coup fourré" de la direction.

Le syndicat s'était rangé derrière la solution d'une reprise par le seul candidat en lice, l'industriel belge Punch-Powerglide, à laquelle Ford s'est opposée. Le constructeur automobile américain a préféré mettre en place un plan social qu'il jugeait plus favorable aux salariés.

Licenciements en septembre

S'agissant du sort des salariés, les derniers chiffres fournis par la CFTC font état de "452 solutions identifiées parmi lesquelles 245 pré-retraites, 75 salariés en période d'essai et autres en congé sans solde, 48 en longues maladies, 31 en formation de longue durée". Les licenciements, pour ceux qui n'auraient pas trouvé de solutions, seront effectifs en septembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.