Fin des soldes d'été : le 1er bilan est mauvais, entre foot et canicule

Fin des soldes d'été : le 1er bilan est mauvais, entre foot et canicule
soldes mannequins

Boursier.com, publié le mardi 07 août 2018 à 12h48

La faute au football et à la canicule ? Les soldes d'été se terminent ce mardi soir en France, au terme de six semaines très mitigées pour les commerçants. Fixés devant la télé pour regarder les matchs de l'équipe de France en Russie, ou trop écrasés par la chaleur pour parcourir les magasins, les consommateurs auraient boudé la période des petits prix...

"Plus de la moitié des commerçants disent aujourd'hui qu'ils ont fait un chiffre d'affaires inférieur à celui de l'année dernière à la même époque", a confirmé mardi matin sur franceinfo Daniel Kling, président de la Chambre de commerce et d'industrie de la région Paris-Ile-de-France.

L'enquête menée par la CCI auprès de 300 commerçants fait ressortir que 13% d'entre eux évoquent la coupe du monde de football comme un frein aux achats.

Changer de formule

Mais le succès des soldes s'érode chaque année un peu plus, face à la concurrence des promotions, ventes privées et autre Back Friday. Au point que ceux de l'hiver prochain seront ramenés à quatre semaines, au lieu de six actuellement... "C'est une excellente idée, même si trois semaines ce serait encore mieux", estime Daniel Kling, qui observe toutefois que 83% des commerçants restent attachés à ce rendez-vous.

Si les consommateurs ont bien du mal à s'y retrouver entre les différents types d'offres et de promotions, Daniel Kling a rappelé sur franceinfo que les soldes, "c'est la seule période de l'année où le commerçant peut vendre à perte... Tout le reste, ce sont des opérations de promotion qui sont intéressantes mais ça ne correspond pas aux mêmes prix, parce que les soldes, c'est le seul moment où il est possible de vendre en-dessous du prix donc avec des conditions exceptionnelles pour le consommateur".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.