Fisker et le taïwanais Foxconn construiront des voitures électriques aux Etats-Unis

Chargement en cours
Fisker est l'un des fabricants américains de voitures électriques qui ambitionne de  contester un jour la suprématie de Telsa
Fisker est l'un des fabricants américains de voitures électriques qui ambitionne de contester un jour la suprématie de Telsa
1/2
© AFP

AFP, publié le vendredi 14 mai 2021 à 12h39

Le géant technologique taïwanais Foxconn a annoncé vendredi s'associer avec le constructeur américain de voitures électriques Fisker pour produire dès fin 2023 des véhicules aux Etats-Unis. 

Le géant technologique taïwanais Foxconn a annoncé vendredi s'associer avec le constructeur américain de voitures électriques Fisker pour produire dès fin 2023 des véhicules aux Etats-Unis. 

Dans un communiqué commun, les deux entreprises indiquent avoir signé des accords-cadres afin de développer conjointement un véhicule électrique "révolutionnaire" qui se situerait dans le segment le plus abordable du marché.  

Le géant taïwanais de l'électronique Foxconn, qui assemble notamment l'iPhone et fournit d'autres marques internationales, cherche cependant à se diversifier notamment dans les voitures électriques, les robots et le matériel médical électronique.

En janvier, Foxconn avait annoncé son alliance avec le groupe automobile chinois Geely pour devenir un équipementier et un conseiller au service des constructeurs mondiaux. La structure ambitionne de révolutionner le secteur, notamment grâce aux synergies et aux nouvelles technologies. 

Le président de Foxconn, Liu Young-way, a indiqué que sa compagnie a investi en 2020 environ 10 milliards de dollars taïwanais (30 millions d'euros) dans le développement des voitures électriques. 

Fisker est l'un des fabricants américains de voitures électriques qui ambitionne de pouvoir un jour contester la suprématie du géant Telsa. Ce partenariat avec Foxconn devrait l'aider à proposer des produits "à un prix permettant une véritable mobilité électrique au marché de masse", a déclaré le PDG Henrik Fisker. 

Le prix de base du véhicule sera inférieur à 25.000 euros, avec un volume annuel prévu de plus de 250.000 unités fabriqués sur plusieurs sites, selon le communiqué. La production devrait commencer aux États-Unis au quatrième trimestre de 2023 et les deux entreprises ont dit envisager d'avoir également de posséder des usines à l'étranger. 

Les voitures seront vendues sous la marque Fisker sur les marchés mondiaux, notamment en Amérique du Nord, en Europe, en Chine et en Inde, ont indiqué les deux entreprises sans donner de détails financiers sur l'investissement réalisé. 

Fisker a baptisé ce programme commun "Projet Pear", qui signifie "révolution personnelle de l'automobile électrique". 

L'accord intervient alors que les constructeurs automobiles souffrent d'une pénurie mondiale de semi-conducteurs en raison de la pandémie de coronavirus qui a entraîné une explosion des achats de produits électroniques et informatiques.

Le président de Foxconn, M. Liu, a déclaré que l'entreprise serait en mesure de travailler avec des fournisseurs du monde entier pour assurer l'approvisionnement de la nouvelle usine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.