FN : Marion plutôt que Marine pour la Présidentielle de 2022 ?

FN : Marion plutôt que Marine pour la Présidentielle de 2022 ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 16 mars 2018 à 10h34

Alors que Marine a tenté de relancer la machine Front national le week-end dernier lors du congrès du parti, la fille de Jean-Marie Le Pen n'est pas considérée par tous comme la mieux placée pour représenter le parti...

Marion Maréchal plutôt que Marine ?

Loin de la politique française aujourd'hui, Marion Maréchal-Le Pen séduit les partisans du Front national... A tel point que pas loin de 7 français sur 10 (68%), la jugent plus apte à diriger le parti que sa tante, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting. Mieux encore, ils la voient candidate en 2022 à la place de Marine Le Pen !

A l'inverse, 31% des personnes interrogées pensent que l'actuelle présidente du parti d'extrême droite est la candidate idéale pour les élections présidentielles de 2022. Une position défavorable pour la finaliste des dernières élections, qui tente actuellement de redessiner les contours du parti créé par son père...

Marion, loin de la politique... pour le moment

Difficile pour le moment d'envisager un tel changement à la tête du parti, puisque Marion Maréchal-Le Pen s'est retirée temporairement de la vie politique. Elle s'est lancée dans la création d'une école de sciences politiques.

On voit également mal celle qui a réussi à atteindre le deuxième tour de l'élection présidentielle avec plus de 7,5 millions de voix céder sa place à sa nièce...

Une affaire d'appellation qui inquiète

Dernière affaire en date, le parti tente de faire adopter à ses adhérents un changement de nom. Lors du congrès du parti à Lille, Marine Le Pen a proposé de soumettre cette évolution au vote de ses partisans en proposant l'appellation "Rassemblement national". Un nom qui a aussitôt suscité la polémique...

D'une part car son père, le fondateur du parti Jean-Marie Le Pen, l'a vivement critiqué. D'autre part parce que ce nom aurait déjà été déposé... 55% des personnes interrogées dans le sondage Odoxa-Dentsu Consulting considèrent d'ailleurs que les polémiques déclenchées par cette nouvelle appellation trahissent une forme d'amateurisme...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.