Ford-Blanquefort: manifestation à Bordeaux pour défendre les emplois

Ford-Blanquefort: manifestation à Bordeaux pour défendre les emplois
Ford-Blanquefort: manifestation à Bordeaux pour défendre les emplois le 9 mars 2018

AFP, publié le samedi 24 mars 2018 à 12h49

Près de 200 personnes ont défilé samedi à Bordeaux pour soutenir les salariés de l'usine Ford de Blanquefort (Gironde) où le constructeur automobile a annoncé la fin de la production en 2019, menaçant 900 emplois, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le 27 février, Ford a annoncé qu'il n'y aurait plus de production dans son usine Ford Aquitaine Industries (FAI) au-delà de 2019 et que le groupe cherchait un repreneur pour ce site de fabrication de boîtes de vitesse implanté dans l'agglomération bordelaise depuis 1972.

Le rassemblement était organisé à l'appel des syndicats CGT, FO, CFTC. En tête du cortège, une banderole sur laquelle on pouvait lire : "Ford, sauver tous les emplois, c'est possible". Ouvriers, syndicalistes, élus, militants de partis de gauche et extrême-gauche étaient présents.

"Le repreneur on n'en veut pas, c'est une sous-traitance de fermeture, et au bout du compte, ça ferme ! Ford ne veut pas fermer directement l'usine", a déclaré à l'AFP Philippe Poutou, délégué de la CGT et ancien candidat à la présidentielle. "Si on accepte l'idée du repreneur, derrière on dit +Ford tu peux partir+. Ce n'est pas acceptable après toutes les aides publiques reçues", a-t-il ajouté.

"Nous voulons sensibiliser l'opinion publique sur le désengagement de Ford car on s'oriente vers une fermeture très proche", explique Frédéric Peter, élu CFTC. "On a atteint les objectifs de productivité fixés par Ford, il y a eu la paix sociale et finalement Ford ferme. Leur décision était arrêtée de longue date", déplore le syndicaliste qui constate "l'impuissance des politiques". 

Selon les syndicats, depuis 2013, Ford a reçu au total 50 millions d'euros de financements publics en échange de la garantie de maintenir un millier d'emplois sur le site pendant cinq ans. Mais l'accord s'achève fin mai, ce qui, selon élus et syndicalistes, n'est pas étranger à l'annonce de Ford Europe de quitter son usine girondine.

Vendredi, Bordeaux Métropole, dont fait partie la commune de Blanquefort, a annoncé qu'elle ne verserait pas au constructeur automobile Ford le dernier tiers de ses aides publiques prévues, qui s'élèverait à 680.000 euros. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
10 commentaires - Ford-Blanquefort: manifestation à Bordeaux pour défendre les emplois
  • avatar
    ajlbn -

    Référence à la réaction : Propos tenus par un intervenant non censuré. Et pourtant pas certain que les termes employés respectent la sacro sainte charte ni le traitement égal pour tous!

    Voila à quoi nous conduit le laxisme de nos politiques. Comment voulez que les forces de l'ordre qui sont pris pour cible et qui ne peuvent pas riposter ne soient pas écoeurer. Les fiches S dehors, les gugus en situation irrégulière qui font des méfaits dehors... A oui on va pendant 2 jours faire des louanges aux forces de l'ordre et dés lundi on les laissera canarder par des merdes et des Cégétistes. Révolter
    --------
    Statut : refusé
    Il y a moins d'une minute
    Réponse Ajlbn - Ne profitez pas de ce drame pour déverser vos haines envers d'autres citoyens, que vous traitez de "merdes" et les cégétistes. La compassion, pour cet Homme avec un H majuscule, est absente de fait dans votre post.
    08- censuré -repassé

    Statut : refusé
    Il y a une minute
    Réponse Ajlbn- Traiter des citoyens de "merdes" c'est conforme à la charte? Et y accoler "Cégétistes" donc associer de fait les 2, c'est aussi conforme à la charte? Je vais voir ce qu'en pense votre CGU!
    08- censuré -repassé

  • avatar
    hinojosa -

    Quand je lis que des gens perdent leur temps à défendre les gauchos fascistes de Mélenchon et de ses nuisibles compagnons je comprend que les entreprises fuient ces tristes personnages qui ne pensent qu'à détruire.Honte à ces fossoyeurs de la France.

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    le 24 03 2018 à 19 14

    Il a une bonne idée M. Philippe POUTOU en disant que ce n'est pas normal qu'une entreprise reçoive de l'argent du contribuable. Regardez pour la SNCF et les milliards et les milliards d'argent qu'elle a coûté aux contribuables, ce n'est pas logique et normal.

    Merci à vous M; Poutou de vous préoccuper ainsi de l'argent du contribuable.

  • avatar
    Tueur -

    Postulez plutôt à des offres d'emploi, vous ferez utile !

    avatar
    ajlbn -

    A Tueur ex mafiosi- Vous connaissez les termes offres d'emploi! Super! Et vous postulez quand pour un vrai métier utile au Pays?

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Le 24 03 2018 à 16 17

    C'est dommage que les socialistes se fassent siffler maintenant dans les manifs. Sinon il auraient été plus nombreux à défiler.

    Mais depuis que la Gauche gauche a compris que les socialistes les avaient exploité sur tous les plans, c'est la guerre entre les gauches. Il faut dire aussi que les socialistes le valent bien.

    regardez encore récemment , ils sont si solidaire et si bien " tous ensemble" qu'il en arrive avec a poignée qui reste à encore se diviser à à taper sur la terre du voisin.

    mais au fait on entend plus dame Aubry expliquer tous les bienfaits des 35 Heurs contraintes et forcées. Ils sont passés ou tous ces idéologues qui professaient si bien le " Travailler moins pour gagner beaucoup plus?" Ils n'ont mêem plus le courage d'afficher leur figure sur le mur ?