Fragilisé par la chute du pétrole, Chevron perd 5,5 milliards USD en 2020

Fragilisé par la chute du pétrole, Chevron perd 5,5 milliards USD en 2020
Une station service Chevron à Novato, en Califronie le 31 juillet 2020

AFP, publié le vendredi 29 janvier 2021 à 15h02

La major pétrolière américaine Chevron a enregistré une perte nette de 5,5 milliards de dollars en 2020, affectée par une forte baisse des prix du brut au début de la pandémie. 

Malgré un rebond des cours du baril d'or noir en fin d'année, le groupe a aussi encaissé une perte nette de 665 millions de dollars au quatrième trimestre, indique un communiqué vendredi.

Sur cette période, l'activité d'exploration et de production de pétrole a été rentable mais pas celle de raffinage, où les marges ont diminué.

La performance financière de Chevron a aussi été affectée par des effets de change défavorables. 

Le chiffre d'affaires de son côté a fortement baissé: de 36% sur l'ensemble de l'année à 94,7 milliards de dollars, de 31% d'octobre à décembre à 25,24 milliards de dollars. C'est inférieur aux prévisions des analystes.

Quand les prix du brut se sont effondrés au printemps, au moment où les mesures de restriction accompagnant la propagation du Covid-19 ont commencé à peser sur la demande, le groupe a rapidement cherché à réduire ses coûts. 

"Nous avons diminué les dépenses d'investissement de 35% par rapport à 2019 et avons aussi réduit les dépenses opérationnelles", a rappelé le PDG de la société Mike Wirth. 

Le groupe a quand même déboursé 5 milliards de dollars cet été pour acquérir le producteur de pétrole et de gaz naturel Noble Energy. 

Mais il a aussi récupéré 2,9 milliards de la vente de divers actifs, dont du gaz naturel dans la zone des Appalaches, dans l'est des Etats-Unis. 

La production mondiale du groupe s'est élevée à 3,28 millions de barils par jour au quatrième trimestre, en hausse de 6% sur un an principalement grâce à l'acquisition de Noble. 

Sur l'ensemble de l'année, la production a progressé de 1% à 3,08 millions de barils par jour. 

Ajusté par action et hors éléments exceptionnels, la mesure préférée de Wall Street, le groupe a perdu 1 cent au quatrième trimestre, là où les analystes escomptaient un petit profit (7 cents). 

Sur l'année, la perte s'est élevée à 20 cents par action, soit plus que la perte de 4 cents anticipé. 

A Wall Street, l'action du pétrolier reculait de 1,5% dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la Bourse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.