France : Le gros appétit des investisseurs pour l'immobilier d'entreprise se confirme

France : Le gros appétit des investisseurs pour l'immobilier d'entreprise se confirme
appartement de luxe

Boursier.com, publié le mercredi 30 mai 2018 à 05h14

L'étude relève des tendances positives pour l'immobilier d'entreprise à l'échelle internationale, portées par un marché européen en grande forme... En France, les marchés locatifs et de l'investissement demeurent dynamiques pour les segments des bureaux et des biens industriels, tandis que celui des biens commerciaux, notamment secondaires, est à la peine.

La demande d'investissement continue à augmenter sensiblement pour les bureaux et les actifs industriels (entrepôts et locaux d'activité). En revanche, elle reste stable pour les biens commerciaux, en dépit d'un regain d'intérêt des investisseurs étrangers pour ce segment.

Les prévisions de valorisation à douze mois ont été revues à la hausse pour les bureaux et biens industriels, tant prime que secondaires. Elles augmentent légèrement pour les biens commerciaux prime et demeurent négatives pour ceux de moindre qualité ; des tendances que reflète bien le marché parisien...

Les conditions de marché se rapprochent d'un pic

Sur l'ensemble de la France, 58% des répondants estiment que les conditions de marché se rapprochent d'un pic. C'est la proportion la plus élevée depuis 2015. Ce chiffre atteint 66% à Paris. Selon Magali Marton, MRICS, Responsable du groupe Recherche immobilière de la RICS en France :

"La compression des taux de rendement a été spectaculaire depuis 18 mois et a amené les taux prime à des niveaux historiquement bas, quelle que soit la classe d'actif considérée. Le marché semble ainsi avoir atteint un plancher alors même que la perspective d'une remontée des taux obligataires et d'intérêt se précise".

Indice de confiance des locataires en nette hausse

L'indice de confiance des locataires s'affichait à +21 au cours du premier trimestre 2018, dans la continuité du précédent trimestre (+22). La demande locative pour les bureaux et biens industriels connaît de nouveau une solide croissance alors que, pour le troisième trimestre consécutif, elle se contracte pour les biens commerciaux.

Le volume des surfaces disponibles reste stable ce trimestre, avec une hausse des biens commerciaux vacants et une baisse des surfaces de bureaux et industrielles. De ce fait, les propriétaires d'actifs commerciaux renforcent leurs mesures d'accompagnement octroyées aux locataires...

Les projections à 12 mois en matière de loyer sont meilleures pour le troisième trimestre consécutif. Elles progressent de façon nette pour les biens industriels tant primaires que secondaires par rapport à celles du trimestre précédent. En revanche, les participants de l'étude revoient à la baisse leurs prévisions de hausse pour les biens commerciaux prime, et prévoient toujours des loyers en baisse pour les actifs secondaires...

Anticipations positives

Paris reflète là encore l'état du marché locatif français, avec des anticipations positives pour l'année à venir concernant tous les segments, à l'exception des biens commerciaux secondaires, et la hausse la plus forte enregistrée depuis le trimestre précédent. Les projections de croissance les plus fortes concernent les loyers des bureaux prime.

Les professionnels du monde entier évoquent un sentiment globalement positif dans le secteur de l'immobilier d'entreprise, en dépit d'inquiétudes persistantes concernant la surévaluation de certains marchés et le retour de tentations protectionnistes.

Les marchés européens font la course en tête, bien que certains professionnels s'interrogent quant à leur juste valorisation. En Inde, en Chine et au Brésil, le sentiment reste positif alors qu'il se détériore de nouveau à Dubaï et à Doha. Enfin, les perspectives pour les actifs commerciaux demeurent stables, alors qu'elles sont positives pour les bureaux et biens industriels...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU