France: prévision de 0,3% de croissance au 2e trimestre

France: prévision de 0,3% de croissance au 2e trimestre
La croissance en France devrait plafonner à 0,3% en France au 2ème trimestre 2018

AFP, publié le lundi 11 juin 2018 à 08h46

La croissance devrait plafonner à 0,3% en France au deuxième trimestre, malgré une probable accélération de l'activité en juin, selon une deuxième estimation publiée lundi par la Banque de France.

Cette hypothèse, légèrement supérieure au chiffre de croissance atteint lors du premier trimestre (0,2%), est conforme à la première estimation publiée le 14 mai par l'institution monétaire.

La banque centrale, qui se base pour cette estimation sur son enquête mensuelle de conjoncture, explique cette faible dynamique par la légère baisse d'activité enregistrée par les entreprises ces dernières semaines.

En mai, la production industrielle a ainsi légèrement fléchi, en raison de piètres résultats dans le secteur automobile et la métallurgie, partiellement compensés par l'agroalimentaire, la chimie et la pharmacie.

L'activité des services a également décéléré. "Elle reste dynamique dans tous les secteurs, sauf dans les transports et la réparation automobile, l'hébergement et la restauration", nuance toutefois la Banque de France.

Le bâtiment, enfin, a vu son activité diminuer légèrement, "du fait exclusivement du second oeuvre", et malgré des carnets de commandes "au plus haut", selon l'institution monétaire.

La Banque de France dit toutefois s'attendre à une "vive accélération" de l'activité au mois de juin dans l'ensemble de ces secteurs, de bon augure alors que l'état de la conjoncture économique est source de préoccupation.

De nombreux indicateurs ont laissé apparaître ces dernières semaines un ralentissement de l'activité, en raison d'une faible consommation des ménages et d'investissements décevants du côté des entreprises.

Ces mauvais résultats ont conduit certaines organisations internationales à revoir à la baisse leurs estimations pour 2018, à l'image de l'OCDE, qui a amputé son hypothèse de croissance de 0,3 point, à 1,9%.

Le gouvernement, qui espère un rebond de l'activité au second semestre, table pour l'heure sur une hausse du PIB de 2%, en raison des bons résultats enregistrés l'an dernier (2,2% de croissance), qui se répercutent mécaniquement sur ceux de l'année en cours.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.