Galeries Lafayette: projet de cession en franchise de 22 magasins sur 53

Galeries Lafayette: projet de cession en franchise de 22 magasins sur 53

Près de la moitié du parc Galeries Lafayette va être cédée en franchaise

A lire aussi

AFP, publié le lundi 27 novembre 2017 à 19h57

Un projet de cession en franchise de 22 magasins Galeries Lafayette en province, soit près de la moitié du parc, employant plus de 900 salariés, a été annoncé aux représentants du personnel à l'occasion d'un comité central d'entreprise, a-t-on appris lundi de sources syndicales.

Ces magasins, qui resteront sous enseigne Galeries Lafayette, font partie de l'entité MGL qui regroupe les 53 magasins en France, hormis le vaisseau amiral du boulevard Haussmann. Trois repreneurs sont sur les rangs, selon ces sources.

L'annonce a été faite lors d'un comité central d'entreprise ce mois-ci.

Contactée par l'AFP, la direction des Galeries Lafayette n'a fait aucun commentaire. 

Les magasins concernés sont de "petits magasins" situés dans des villes de taille moyenne, a indiqué une de ces sources. Une autre a évoqué les villes d'Agen, Angoulême, Belfort, La Rochelle, Toulon, Chambéry ou encore Dax.

Plus de 900 salariés travaillent dans les magasins ciblés. Leurs contrats devraient être transférés. 

Ce projet "à très court terme" avait déjà été évoqué auparavant, selon une de ces sources, mais il portait alors sur un périmètre de 16 magasins et les noms des villes concernées n'avaient pas été donnés.

En 2015, les Galeries Lafayette avaient déjà réduit leur réseau MGL avec la fermeture de trois magasins, à Thiais (Val-de-Marne), Béziers (Hérault) et Lille.

Les Galeries Lafayette, qui comptent déjà plusieurs magasins à l'étranger (Dubaï, Casablanca, Pékin, Jakarta, Istanbul, Beyrouth...), entendent poursuivre dans cette voie. L'enseigne a annoncé récemment l'ouverture en 2019 d'un deuxième point de vente à Istanbul et d'un magasin à Koweït City, deux projets développés en franchise, alors qu'un magasin doit ouvrir en 2018 à Doha. 

"On déshabille Pierre pour habiller Paul", a commenté une des sources syndicales, en mettant en parallèle les projets de l'enseigne à l'étranger et en France.

Deux autres sources syndicales ont fait part de leur inquiétude pour la centrale d'achats et le siège, dont les effectifs pourraient être diminués en raison du projet en cours, selon elles.

Le groupe Galeries Lafayette qui comprend aussi le BHV Marais et d'autres enseignes (Guérin Joaillerie, Louis Pion...), a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 3,8 milliards d'euros.

 
2 commentaires - Galeries Lafayette: projet de cession en franchise de 22 magasins sur 53
  • avatar
    mathil -

    La fête continue ! Encore 600 chômeurs et chômeuses qui vont galérer pour se recaser. marre du capitalisme !

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    référence à l'article :

    "Droit à l'erreur" : un projet de loi présenté lundi pour améliorer les relations avec l'administration
    Statut : refusé
    Il y a 17 minutes
    le 29 11 2017 à 11 49
    Il a dans ses yeux, ce Monsieur, la profondeur noire des orbites d'un satellite qui se serait fait emporté par la rondeur des oreillers de ses sourcils, et qui eux, ont la puissance du traversin que l'on ne manque de trouver dans une chambre d'hôtel !
    Toujours adossé de la main aux dossiers comme s'il portait une valise en carton, les phrases qui lui reviennent, qu'il sert en rappel, sont le négatif de l'image qu'il veut donner. Elles complètent le sens de la portion de vie qu'il a sans doute utilisée pour capturer une capacité à se draper dans la toge particulière de ceux qui savent tirer les couvertures sans laisser la moindre chance au couvre lit de dévoiler les détails de la couche !

    signaler au modérateur répondre
    avatarJON-DE-LIONNE - Il y a une heure
    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....

    Référence à la réaction : ( AYALOU)

    Olivier Dussopt, socialiste qui n'a pas voté le budget du gouvernement dans lequel il accepte d'entrer, ex porte-parole de Martine Aubry, finalement rallié à Manuel Valls, en opposition frontale avec le ministre sous la tutelle duquel il va devoir travailler ....Voici un nouvel exemple de la mise en pratique du "en même temps" si cher à notre président de la République. A moins que cela ne s'appelle, "diviser pour régner".

    signaler au modérateurcommenter
    Statut : refusé
    Il y a 16 minutes
    le 29 11 2017 à 10 44

    La gauche, Ayallou ! ils sont comme des taupes accrochées aux branches de leur courant avec tant de vers leur grouillant dans le ventre mou du centre de leur mouvement que l'on reste persuadé qu'ils n'ont toujours pas compris !
    Ils se sont fait chasser un jour après l'autre ; ils parlaient de printemps arabe ici ou là ne comprenant pas que c'était leur propre hiver qui s'approchait ; qu'une danse après le couplet suivant ,l'automne de leur existence illuminait puissamment le paysage politique comme un soleil retrouvé d'été, en France !

    signaler au modérateur répondre

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]