Gaz industriel: Linde cède une majorité de ses actifs américains avant sa fusion avec Praxair

Gaz industriel: Linde cède une majorité de ses actifs américains avant sa fusion avec Praxair
Linde a cédé une majorité de ses actifs américains pour tenter de satisfaire "les autorités de la concurrence concernées", avant sa fusion avec l'américain Praxair

AFP, publié le lundi 16 juillet 2018 à 14h26

Le fabricant de gaz industriel allemand Linde a cédé une majorité de ses actifs américains pour tenter de satisfaire "les autorités de la concurrence concernées", avant sa fusion avec l'américain Praxair, a indiqué lundi Linde.

Le groupe a vendu à l'allemand Messer et au luxembourgeois CVC un paquet d'actifs d'une valeur de 2,8 milliards d'euros, soit la majeure partie de ses activités aux Etats-Unis, au Brésil, en Colombie et au Canada. 

Début juillet, Praxair avait également annoncé de son côté la cession à son concurrent japonnais Taiyo Nippon Sanso de ses activités européennes en vue du mariage avec Linde. 

"Linde considère comme nécessaire de se désinvestir de ces activités pour permettre aux autorités de la concurrences concernées de donner leur autorisation au projet de fusion", déclare le groupe dans un communiqué.

Comme dans toute transaction de cette envergure, l'exécutif européen s'est donné jusqu'au 9 août pour donner ou non son feu vert au mariage Praxair-Linde et le gendarme américain doit également ce prononcer d'ici à l'automne.  

Linde avait indiqué en février que les conditions exigées par la Commission européenne allaient au-delà des lignes rouges que s'étaient fixés les deux groupes avant leur fusion, n'excluant pas alors un possible renoncement. 

En Russie, le feu vert à cette méga-fusion a déjà été donné. 

Ce rapprochement évalué à 68 milliards d'euros doit donner naissance au leader mondial des gaz industriels, devant le français Air Liquid. Il devra être bouclé d'ici au 24 octobre, selon le droit allemand. 

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU