GB: une chaîne de magasins d'électronique cible d'une cyberattaque

GB: une chaîne de magasins d'électronique cible d'une cyberattaque
Une grande chaîne britannique de magasins d'électronique, Dixons Carphone, a révélé mercredi avoir été la cible de pirates informatiques qui ont tenté de dérober les informations de 5,9 millions de cartes de paiement,

AFP, publié le mercredi 13 juin 2018 à 09h36

Une grande chaîne britannique de magasins d'électronique, Dixons Carphone, a révélé mercredi avoir été la cible de pirates informatiques qui ont tenté de dérober les informations de 5,9 millions de cartes de paiement, y parvenant pour une centaine de milliers.

"Nous avons identifié des accès non autorisés à certaines données détenues par l'entreprise", a expliqué le détaillant de produits électroniques, informatiques et de téléphones dans un communiqué. 

"Notre enquête indique qu'il y a eu tentative de mettre la main sur 5,9 millions de cartes référencées dans l'un des systèmes de paiement des magasins Currys PC World and Dixons Travel", a-t-il ajouté. 

"Environ 105.000 cartes de paiements issues de pays non membres de l'UE et n'ayant pas de protection ont été compromises", a prévenu le groupe, qui dit avoir informé les compagnies émettrices des cartes et précise n'avoir jusqu'à présent reçu "aucune preuve qu'une quelconque fraude ait été accomplie vis-à-vis de ces cartes". 

Le groupe a ajouté que les autres 5,8 millions de cartes de paiement concernées disposaient de systèmes de protection, aussi les données auxquelles les pirates ont pu avoir accès ne contiennent "ni les codes, ni les numéros de vérification de la carte ni aucune donnée permettant l'identification du détenteur de la carte ou la réalisation d'un achat".

Les données personnelles de 1,2 million de clients - nom, adresse, adresse électronique - de Dixons Carphone ont aussi été trouvées par les pirates. 

"Nous avons pris des mesures pour fermer cet accès non autorisé et, bien que nous n'ayons aucune indication qu'une quelconque fraude ait été accomplie, nous prenons cette affaire très au sérieux", a indiqué le directeur général de l'entreprise, Alex Baldock.

Le détaillant a souligné avoir informé les autorités concernées, notamment la police, le régulateur financier du Royaume-Uni et la commission chargée de la supervision des données informatiques. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.