General Electric : pas de postes supprimés en France

General Electric : pas de postes supprimés en France
General Electric

Boursier.com, publié le jeudi 07 décembre 2017 à 18h09

General Electric ne supprimera aucun emploi en France, a déclaré jeudi un responsable de GE à l'agence de presse Reuters. Le conglomérat industriel américain a annoncé jeudi la suppression de 12.000 postes dans son pôle énergie dans le cadre de son plan de recentrage..

"Quand GE a racheté Alstom Energy, le conglomérat américain a répondu à des conditions contractuelles et s'est engagé auprès du gouvernement français à ce qu'aucun emploi ne soit supprimé en France pendant un certain temps," a déclaré dans une interview téléphonique à Reuters Michael Rechsteiner, responsable de la division GE Power Services en Europe. "Nous honorons notre engagement."

L'accord avec Alstom "a du sens"

GE a acquis le pôle énergie d'Alstom en 2015 pour 9,7 milliards d'euros avec l'objectif de compléter ses activités dans les turbines à gaz avec les turbines à vapeur du groupe français. "Ce que nous apprécions réellement avec Alstom, c'est une base installée, une activité de services et des capacités dans les systèmes à vapeur et l'ingénierie", a expliqué Michael Rechsteiner. "Ces activités étaient et sont encore réellement complémentaires avec les capacités de GE. L'accord avec Alstom a encore beaucoup de sens."

Concernant les 12.000 suppressions, le groupe estime que cette baisse d'effectifs, combinée aux actions déjà prises en 2017, va permettre à GE Power d'atteindre son objectif de réduction des coûts structurels de 1 milliard de dollars en 2018.

Compétitivité

Globalement, GE devrait ainsi réduire ses coûts structurels de 3,5 Mds$ en 2017 et 2018. Ces actions renforceront la compétitivité mondiale de GE Power et généreront une valeur accrue pour les clients et les actionnaires, estime le groupe

Vos réactions doivent respecter nos CGU.