Gilets jaunes : la distribution a perdu 1% de revenus sur 5 semaines

Gilets jaunes : la distribution a perdu 1% de revenus sur 5 semaines©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 21 décembre 2018 à 19h06

"Les consommateurs ont privilégié l'essentiel, à savoir l'alimentaire et les produits d'hygiène beauté", souligne Emmanuel Fournet, directeur "Insight distribution" chez Nielsen.

Les perturbations liées au mouvement des "Gilets jaunes" ont coûté 1% de chiffre d'affaires à la grande distribution au cours des cinq dernières semaines, selon les chiffres publiés vendredi par Nielsen.

Les blocages des manifestants ont rendu difficile l'accès aux magasins, mais les consommateurs se sont adaptés, choisissant de faire leurs courses durant la semaine, ou privilégiant les magasins de proximité, plus accessibles, ou le "drive", ces points de retrait des courses effectuées sur internet.

Au total, hors essence, les ventes du secteur ont reculé de 160 millions d'euros sur cinq semaines par rapport à la même période 2017.

Les clients se sont concentrés sur les achats essentiels

"Les consommateurs ont privilégié l'essentiel, à savoir l'alimentaire et les produits d'hygiène beauté", souligne Emmanuel Fournet, directeur "Insight distribution" chez Nielsen. A l'inverse, le non alimentaire - surtout présent dans les grands hypermarchés - n'a pas bénéficié du report vers d'autres jours de la semaine, ajoute-t-il.

Les grands hypermarchés sont donc les principales victimes des perturbations liées au mouvement de protestation. Parmi les distributeurs, ce sont Carrefour, Leclerc, Auchan et Intermarché qui sont les plus exposés à ce modèle de magasins, qui pèse moins dans le chiffre d'affaires de Casino en France ou de Système U.

Au total, sur cinq semaines, les ventes de produits alimentaires ont progressé de 0,3%, tandis qu'elles ont chuté de 7,3% dans le non alimentaire (multimédia, bazar ou textile).

Bilan mitigé pour le Printemps Haussmann

Le Printemps a dressé également ce vendredi un premier bilan du mois de décembre, période cruciale pour l'enseigne. Le recul du chiffre d'affaires de son magasin vedette parisien devrait avoisiner au final 10% en décembre, selon le directeur général du Printemps Haussmann, Pierre Pellarey, sur France Info. Il espère redresser la barre avec ce dernier weekend avant Noël.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.