"Gilets jaunes" : près de la moitié des Français pensent que le mouvement n'est pas terminé

"Gilets jaunes" : près de la moitié des Français pensent que le mouvement n'est pas terminé
manifestant décembre 2018

Boursier.com, publié le mercredi 30 octobre 2019 à 08h04

Selon une récente étude Odoxa, 50% des Français estiment que les "Gilets jaunes" ont été une "bonne chose" pour le pouvoir d'achat...

Alors que le mouvement des "Gilets jaunes" s'apprête à fêter son premier anniversaire le 17 novembre prochain, les Français semblent convaincus que le phénomène social marque seulement une pause... Selon le baromètre Odoxa dévoilé mardi, 43% des sondés estiment en effet qu'il est "temporairement arrêté mais il est susceptible de reprendre à tout moment".

"A l'heure du bilan un an après, ce mouvement est perçu comme ayant été positif pour les Français les plus modestes (59%) et pour le débat dans notre pays (54%)", précise l'enquête.

Selon le sondage, les "Gilets jaunes" ont également été une bonne chose pour le pouvoir d'achat des Français pour 50% des personnes interrogées...

Image de la France ternie

Mais l'opinion globale reste partagée... En effet, les Français estiment aussi largement que le mouvement social a nui à l'économie du pays (pour 72% des sondés) et a terni l'image de l'Hexagone à l'étranger (78%).

Le week-end dernier encore, quelques milliers de manifestants se sont réunis dans une dizaine de grandes villes. Plusieurs centaines d'entre eux ont d'ailleurs participé à une manifestation "nationale" à Saint-Étienne (Loire), donnant lieu à des face-à-face tendus avec les forces de l'ordre.

Popularité de l'exécutif en baisse

Dans ce contexte, Odoxa s'est également intéressé à la cote de popularité du président de la République, qui semble se dégrader. En effet, 65% des Français jugent qu'Emmanuel Macron n'est pas un bon président, contre 35% qui pensent l'inverse.

Concernant Édouard Philippe, il est considéré comme un mauvais premier ministre pour 62% des personnes interrogées, tandis que 37% ont une bonne opinion de lui.

La cote de popularité est en baisse certes, mais elle est supérieure à celle qui avait été évaluée au début du mouvement. En effet, il y a un an, seuls 32% des Français avaient un avis positif pour le président de la République et 31% pour son Premier ministre...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.