Google fête ses 20 ans

Google fête ses 20 ans©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 04 septembre 2018 à 17h10

Devenu le plus célèbre des moteurs de recherche, l'histoire de Google commence pourtant dans un garage à Melo Park en Californie. Le projet est porté par deux étudiants, Larry Page et Sergey Brin. Leur but : organiser les informations disponibles sur le net à l'échelle mondiale. Le 4 septembre 1998 naît Google Inc. Si aujourd'hui, quelques mots clefs tapés dans la barre de recherche suffisent à faire émerger des dizaines de résultats pertinents, l'opération était loin d'être aussi simple à la fin des années 90.

A l'époque des milliers de page web manquent de visibilité. En créant un outil de classement, les fondateurs de Google impulsent une réelle dynamique. Leur système de PageRank mesure l'importance des pages web. Le moteur de recherche est précis et en avance sur ses concurrents.

Utilisé par 91% des internautes

Deux décennies après sa création, Google est utilisé par près de 91% des internautes. La petite compagnie a évolué de manière fulgurante. En 2004, six ans après sa création, l'entreprise est côtée en bourse, elle fait une entrée fracassante au Nasdaq. La compagnie est alors valorisée 23 milliards de dollars. Elle vaut aujourd'hui près de 852 milliards de dollars en bourse.

Diversification

La petite start-up est devenue une entreprise tentaculaire. Le géant du web investit de nombreux secteurs. Google, c'est un moteur de recherche mais aussi une messagerie avec Gmail, un agrégateur de contenu avec Google News, de vidéos avec Youtube, sans parler de Google Maps et d'Android. La firme est aussi présente sur le nouveau marché des enceintes connectées avec Google Home.

Une image entachée ?

Malgré une belle expansion, l'image de Google est écornée par plusieurs affaires. Des associations de défense des droits de l'Homme lui reprochent de céder aux conditions imposées par le régime chinois pour pénétrer, à nouveau, le marché le plus peuplé au monde, après 8 ans d'absence. Le 28 août dernier, 14 ONG, dont Reporter sans frontières ou Amnesty International, ont écrit au PDG du groupe pour lui demander de renoncer à ce projet.

Aux Etats-Unis, Donald Trump s'en est pris au moteur de recherche, l'accusant d'avoir boycotté son discours sur l'état de l'Union, fin août. La société n'a pas eu de mal à démontrer le contraire. Mais son monopole sur le marché pose question. Outre Atlantique, le mastodonte américain a justement écopé, mi-août, d'une amende record de la Commission européenne de 4,3 milliards d'euros pour abus de position dominante.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.