Google : les salariés s'inquiètent du retour en Chine

Google : les salariés s'inquiètent du retour en Chine©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 17 août 2018 à 11h32

La décision de Google de faire son retour en Chine n'est pas du goût des employés, qui se posent beaucoup de questions. Plusieurs centaines d'entre eux ont rédigé un courrier pour demander davantage de transparence et pour comprendre les conséquences de leur travail d'un point de vue éthique, selon les informations du 'New York Times'.

Cela fait 8 ans que le géant internet américain a cessé ses activités dans le pays, chassé par les autorités car il refusait d'auto-censurer ses résultats de recherche. Mais depuis le printemps 2017, il plancherait sur un projet, baptisé "Dragonfly", qui respecterait les exigences de contrôle de Pékin.

Sur cette version mobile du moteur de recherches, des termes comme les droits de l'homme, la démocratie, la religion et les manifestations pacifiques figureraient sur une "liste noire", qui a déjà été dévoilée au gouvernement chinois, selon le site spécialisé The Intercept.

"Des questions morales et éthiques"

Dans la lettre obtenue par le 'New York Times', les employés écrivent que le projet et la volonté apparente de Google de se conformer aux exigences de censure de la Chine "soulèvent des questions morales et éthiques urgentes". "Actuellement, nous n'avons pas les informations suffisantes sur le plan éthique concernant notre travail, nos projets et notre emploi", poursuivent-ils. Quelque 1.400 salariés auraient signé ce courrier, qui circule en interne.

Le principal site de Google est bloqué en Chine, tout comme sa plateforme vidéo YouTube, ou sa messagerie Gmail, mais le groupe n'abandonne pas la partie, et tente régulièrement de faire des percées sur le marché...

En janvier dernier, il a rejoint un investissement dans le site mobile de jeux chinois Chushou, et ces dernières semaines, il a lancé un jeu d'intelligence artificielle sur l'application de médias sociaux WeChat, qui appartient au groupe chinois Tencent. Google compte actuellement 700 salariés en Chine.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU