Grand ménage pour Facebook, qui supprime des milliards de faux comptes

Grand ménage pour Facebook, qui supprime des milliards de faux comptes©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 24 mai 2019 à 12h32

Le réseau social a fermé 1,2 milliard de faux comptes au dernier trimestre 2018, puis quasiment le double au premier trimestre 2019. La plupart sont supprimés quelques minutes après avoir été créés.

Plus de 3 milliards de faux comptes supprimés en six mois, avant qu'il ne deviennent actifs... C'est le bilan du grand ménage opéré par Facebook, qui publie comme chaque semestre un rapport de "transparence", pour mettre en avant ses efforts en la matière.

La grande majorité de ces faux comptes sont supprimés quelques minutes après avoir été créés, précise le groupe, qui pointe du doigt des "spammeurs" tenant de mettre à mal la réputation du premier réseau social mondial - mais sans en dire davantage sur leur profil.

L'efficacité de Facebook est à plusieurs vitesses : les contenus mettant en avant de la nudité, de la violence, du sexe ou la de la "propagande terroriste" sont détectés avant d'être signalés par un utilisateur dans 95% des cas. Mais les scores sont nettement moins bons pour pour les propos "haineux" (racisme, antisémitisme par exemple), avec 65%, et ils chutent même à 14% pour le harcèlement.

Drogue et armes à feu

Facebook a également partagé des chiffres inédits concernant la promotion ou la participation à des activités liées à la drogue et à la vente d'armes à feu. Le groupe a retiré plus de 1,5 million de messages de ces catégories au cours des trois premiers mois de cette année, et souhaiterait éventuellement élargir son rapport pour inclure d'autres types d'activités illégales.

La société, déjà empêtrée dans de nombreux scandales sur sa gestion des données personnelles, est également constamment critiquée pour ses contenu politiques depuis 2016 et l'élection présidentielle aux États-Unis, lorsque la Russie a utilisé le réseau social pour essayer d'influencer les électeurs.

Aide l'intelligence artificielle

Facebook a promis à plusieurs reprises de mieux détecter et supprimer les messages qui violent ses politiques, et assure que les programmes d'intelligence artificielle seraient au centre de ces efforts. Les algorithmes d'IA de l'entreprise fonctionnent bien pour repérer certains problèmes, tels que des contenus violents écrits - 99% sont supprimés avant qu'un utilisateur ne les signale. Mais cette opération est beaucoup plus compliquée pour les vidéos diffusées en direct... C'est cet angle mort qui a permis à l'assaillant de Christchurch en Nouvelle-Zélande de diffuser les images de la tuerie dans une mosquée pendant plus de dix minutes, suscitant une vague d'indignation dans le monde entier et une nouvelle vague de critiques à l'encontre de Facebook.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.