Grève à la SNCF : 1,5 million de billets ont été annulés depuis le début du mouvement

Grève à la SNCF : 1,5 million de billets ont été annulés depuis le début du mouvement©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 06 janvier 2020 à 00h50

Au 31 décembre, environ 1,4 million de voyageurs ont été remboursés dans les 48 heures après leur demande d'annulation.

A un mois de grève contre la réforme des retraites, la SNCF a commencé à tirer son premier bilan... Depuis le début du mouvement qui a débuté le 5 décembre 2019, 1,5 million de voyageurs ont été contraints d'annuler leurs billets en raison de la suppression de leur TGV ou de leur Intercités, d'après les informations du 'Parisien'. Soit, environ 55.000 billets de train chaque jour...

A la date du 31 décembre, près d'1,4 million de voyageurs ont été remboursés, sans frais, dans les deux jours qui suivaient la demande d'annulation.

"Pour les cas les plus simples, ces remboursements ne posent aucun problème. La SNCF joue le jeu. En revanche, dès que le trajet à rembourser est plus complexe, le remboursement est plus tardif", a indiqué au quotidien Jean Lenoir, vice-président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT).

Encore 100.000 demandes en attente

Une porte-parole de la SNCF aurait ainsi indiqué qu'environ 100.000 demandes de remboursement n'ont toujours pas été satisfaites. Elles concernent les personnes qui ont payé leur billet en liquide ou avec des chèques vacances.

"Nous ne disposons donc pas des coordonnées bancaires. Ou bien, autre exemple, il s'agit de voyageurs qui ont racheté un billet plus cher pour remplacer celui annulé. Il faut davantage de temps pour étudier le dossier", a-t-elle indiqué au 'Parisien'.

2 TGV sur 3 pour le week-end du retour des vacances

La FNAUT, qui reconnaît que les démarches pour se faire rembourser restent simples sur internet, insiste toutefois sur le fait que "tout le monde ne sait pas se servir de l'outil informatique". "Et quand le voyageur va en gare pour résoudre son problème, les moyens manquent aux guichets", ajoute Jean Lenoir.

De son côté, la compagnie ferroviaire assure que les équipes en gare ont été renforcées pour faire face à l'afflux de clients et ceux qui ne passent pas par internet...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.