Grève: Air France prévoit d'assurer "70%" des vols samedi

Grève: Air France prévoit d'assurer "70%" des vols samedi
Air France prévoit d'assurer "70%" des vols samedi, selon un communiqué transmis vendredi par la direction de la compagnie

AFP, publié le vendredi 06 avril 2018 à 14h39

Air France prévoit d'assurer "70%" des vols samedi, selon un communiqué transmis vendredi par la direction de la compagnie, qui enregistre le taux d'annulation le plus élevé depuis le début du conflit salarial en février.

Lors des quatre précédentes journées de grève, le groupe aérien avait annoncé maintenir 75 voire 76% des vols au global. 

Dans le détail, Air France anticipe le maintien samedi de 75% des vols long-courriers au départ de Paris, 65% des moyen-courriers depuis et vers Roissy et 70% des court-courriers à Orly et en région.

Le mouvement est "comme d'habitude fort suivi", sachant que ces chiffres "incluent les vols affrétés" auprès d'autres compagnies, a réagi Grégoire Aplincourt du Spaf, deuxième syndicat de pilotes à Air France.

La cinquième journée de grève pour les salaires, initiée par onze syndicats de tous métiers, coïncide avec le début des congés scolaires du printemps pour la zone A (Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon et Poitiers).

La direction estime, compte tenu des déclarations préalables reçues (loi Diard), le taux de grévistes à 34% pour les pilotes, 26,2% pour les personnels navigants commerciaux (PNC, soit les hôtesses et stewards) et 18,7% pour les personnels au sol.

Après samedi, six autres journées de grève sont d'ores et déjà programmées.

L'intersyndicale de pilotes (SNPL, Spaf, Alter), d'hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF) et de personnels au sol (CGT, FO et Sud), réclame, comme l'Unac qui n'en fait pas partie, une augmentation de 6% des grilles salariales.

Elle estime que la direction doit récompenser les efforts fournis par le passé, d'autant que les résultats de l'entreprise s'améliorent. Celle-ci réplique que la dynamique de croissance reste fragile et, surtout, inférieure à celle de ses concurrentes.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.