Grève : baisse d'activité de 30% jeudi chez certains commerçants

Grève : baisse d'activité de 30% jeudi chez certains commerçants
Grève 5 décembre commerces

Boursier.com, publié le vendredi 06 décembre 2019 à 16h18

L'Alliance du Commerce s'est alarmée des effets de la reconduction des mouvements de grève contre la réforme des retraites sur le commerce.

Coup dur pour les commerçants... La journée du 5 décembre et la forte mobilisation contre la réforme des retraite dans différents secteurs ont entraîné un recul d'activité de 30% en moyenne dans les magasins, d'après les chiffres de l'Alliance du Commerce.

D'autant plus que "décembre est un mois crucial pour la réussite de l'activité des commerçants", a indiqué Yohann Petiot, directeur général de la structure, dans un communiqué publié vendredi. "Il représente entre 10% et 20% du chiffre d'affaires annuel des commerçants, voire au-delà pour les activités saisonnières", a-t-il précisé.

Selon l'Alliance du Commerce, le premier week-end du mois de décembre est en effet l'un des plus importants de l'année en matière d'activité, en raison de la préparation des achats de Noël.

Fort impact "dans les centres-villes des métropoles et grandes villes"

L'impact de la mobilisation de jeudi aurait été particulièrement "fort dans les centres-villes des métropoles et grandes villes du fait de la grève des transports, de l'importante baisse de trafic en magasin mais aussi de la fermeture, complète ou partielle (une ou deux heures), de très nombreux commerces".

L'Alliance du Commerce est structure qui réunit l'Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l'habillement et la Fédération des enseignes de la chaussure. Elle représente 26.000 magasins et 200.000 salariés dans le secteur de l'équipement de la personne.

L'activité déjà affectée par les "Gilets jaunes"

Yohann Petiot a également indiqué que "cette nouvelle mobilisation et le risque de reconduction du mouvement de grève sont un nouveau coup dur pour les commerçants déjà gravement éprouvés par un an de mobilisation des Gilets jaunes". Mi-novembre, le gouvernement avait d'ailleurs chiffré le coût du phénomène social à 2,5 milliards d'euros.

Quelque 5.000 artisans et commerçants ont eu recours à une aide de l'État, pour ne pas mettre la clé sous la porte, avec un étalement du paiement de leurs cotisations sociales et fiscales pour un montant de 460 millions d'euros.

L'Alliance du Commerce a par ailleurs appelé les Français à soutenir les commerçants, en se rendant dans leurs magasins de proximité et leurs enseignes habituelles pour leurs achats de Noël.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.