Grève : des perturbations "jusqu'à la fin de la semaine", selon le directeur de SNCF Transilien

Grève : des perturbations "jusqu'à la fin de la semaine", selon le directeur de SNCF Transilien
sncf rer grève

Boursier.com, publié le mardi 10 décembre 2019 à 14h12

Selon le directeur de SNCF Transilien Alain Krakovitch, seulement 20% des trains circulent ce mardi. Les perturbations pourraient durer "peut-être jusqu'à la fin de la semaine".

Alors que le trafic reste très perturbé ce mardi, la situation dans les transports pourrait encore durer dans les les prochains jours en Île-de-France... Sur 'BFM Paris', le directeur de SNCF Transilien Alain Krakovitch a dit s'attendre à une poursuite des perturbations mercredi, voire pour les jours suivants. La direction de la SNCF a de son côté indiqué que le taux global de grévistes ce mardi parmi les cheminots est de 24,7% contre 17% hier lundi.

"On sait que ce sera encore perturbé au moins demain, peut-être jusqu'à la fin de la semaine. Je pense que ça dépendra des déclarations du Premier ministre", a-t-il expliqué.

En Île-de-France, 3,5 millions de voyageurs utilisent chaque jour le Transilien, réseau de la SNCF qui permet la desserte dans la banlieue parisienne.

Seulement 20% des trains circulent

La journée de lundi avait d'ailleurs été marquée par des scènes de cohue et de bousculade, notamment à la gare du Nord, alors que le taux de grévistes à la SNCF est resté élevé chez les conducteurs, à 77,3%.

Avec seulement 20% des trains qui circulent, "la situation est forcément tendue puisqu'il n'y a pas assez de trains pour absorber tout le monde", affirme Alain Krakovitch. "C'est pour ça qu'on recommande à tous les voyageurs qui le peuvent de ne pas venir en gare", a-t-il ajouté.

Sur 'franceinfo', le directeur de SNCF Transilien a précisé également qu'il y aura mercredi 11 décembre "quelques trains supplémentaires, mais on va rester sur le même type de plan de transport".

Vers un remboursement des usagers ?

Alain Krakovitch est également revenu sur la question du remboursement des usagers. "J'ai déjà dit que sur chacune des lignes où le service minimum n'aura pas été respecté, on rembourserait nos abonnés Navigo", a-t-il assuré.

Par ailleurs, l'institution Île-de-France Mobilités a confirmé au service Checknews de 'Libération' que la consigne donnée par la présidente de la région Île-de-France à la RATP, comme à la SNCF, est "de rembourser les voyageurs lorsque le service minimum n'est pas réalisé". "C'est la priorité", a-t-elle assuré. Pour rappel, la grève contre la réforme de la SNCF en 2018 avait déjà donné lieu à des remboursements sous conditions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.