Grève : les arrêts maladies multipliés par trois à la RATP ?

Grève : les arrêts maladies multipliés par trois à la RATP ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 24 décembre 2019 à 10h39

Les grévistes se font-ils porter pâle pour diminuer le poids de la grève sur leurs salaires ? Les syndicats dénoncent une "chasse aux sorcières".

C'est une information qui risque d'agacer beaucoup d'usagers privés de transports depuis le début de la grève contre la réforme des retraites... Selon le 'Parisien', depuis le 5 décembre, le nombre d'arrêts maladie a grimpé chez les 3.000 conducteurs de la RATP : +200% sur la première quinzaine de décembre, comparée à la même période l'an dernier, soit 446 arrêts.

La hausse a atteint 321% la deuxième semaine de la grève, avec un nombre d'arrêts moyen chez les conducteurs multiplié par quatre en un an, et passant de 137 à 578. 'Le Parisien' évoque un pic sur la journée du jeudi 19 décembre (journée de manifestations) avec 646 arrêts déposés. Le phénomène touche aussi les 850 conducteurs de RER et les 15.000 chauffeurs de bus, observe le journal.

Des agents absents de leur domicile

Les grévistes se font-ils porter pâle pour diminuer le poids de la grève sur leurs salaires ? La RATP confirme les chiffres avancés mais ne les commente pas. Interrogé par le 'Parisien', l'Unsa, syndicat majoritaire à la RATP, n'est "pas au courant de ces statistiques".

'Le Parisien' enfonce le clou, en indiquant que les arrêts observés durent en moyenne deux à trois jours, et que sur 400 contrôles réalisés, "380 ont fait l'objet de rapports qui ont conduit, pour 90 dossiers, à suspendre l'indemnisation, en particulier pour les agents absents de leur domicile lors de la visite du médecin".

Chasse aux sorcières ?

"Un chasse aux sorcières", selon un syndicaliste interrogé par le journal, qui s'interroge sur les tentatives de décrédibilisation du mouvement et rappelle que les sources de stress sont importantes pour les conducteurs en période de grève. "Les passagers mécontents, la progression des grévistes sur les non-grévistes, la difficulté à exercer son métier dans un trafic dense peuvent conduire ces salariés dans une détresse psychologique très importante", confirme une source au journal.

Les transports restent très perturbés ce mardi, au 20ème jour de grève : seuls deux TGV sur cinq et quatre TER sur dix circuleront. Côté métro, six lignes demeureront fermées, selon les prévisions de la RATP.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.