Grève : les PME sous tension

Grève : les PME sous tension
Grève 5 décembre commerces

Boursier.com, publié le lundi 16 décembre 2019 à 09h35

Selon une enquête de la Confédération des PME, 80% des dirigeants adhérents ont constaté un impact du mouvement sur leur société, qu'il s'agisse d'une perte de chiffre d'affaires ou de retards de livraison...

Les effets de la grève contre la réforme des retraites se font sentir pour les les petites et moyennes entreprises... En effet, 80% ont constaté au moins un impact négatif du mouvement sur leur société, d'après les données de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), qui a mené une enquête entre le 6 et 11 décembre auprès de 920 dirigeants de TPE-PME.

Dans le détail, 49% des PME ont subi une perte de chiffre d'affaires depuis le début de la grève le 5 décembre dernier par rapport à la même période de l'an dernier, alors qu'elles avait déjà été affectées par la crise liée aux "Gilets jaunes". Le commerce est particulièrement concerné (58%).

"Pour 70% des dirigeants, ces pertes de chiffre d'affaires ne pourront pas être récupérées au cours des prochaines semaines", la période de fêtes de fin d'année représentant "une partie vitale de leur chiffre d'affaires" pour de nombreuses entreprises, a expliqué la CPME.

41% des PME ont perdu moins 10% de chiffre d'affaires

Parmi les dirigeants de l'ensemble des PME interrogés, 41% affirment avoir perdu moins de 10% de chiffre d'affaires (dont 46% pour les services aux particuliers) et 33% ont subi une perte entre 10% et 20% (dont 35% pour les services aux entreprises). Enfin, 26% ont perdu plus de 20% de chiffre d'affaires (dont 30% dans le commerce).

L'enquête a également montré d'autres impacts négatifs du mouvement social sur les PME. En effet, 46% des entreprises ont enregistré des retards de livraisons, 18% ont eu des problèmes pour s'approvisionner en carburant et 13% ont dû subir l'absentéisme des salariés.

Grève et "Gilets jaunes" mettent les "entreprises en danger"

Il y a un an, le mouvement des "Gilets jaunes" avait déjà perturbé l'activité des entreprises, en particulier dans le commerce. Selon l'enquête, 42% des dirigeants ont ainsi affirmé que l'impact combiné de ces deux mouvements sociaux met "leur entreprise en danger". D'ailleurs, si la grève contre la réforme des retraites était amenée à se prolonger, 16% d'entre eux craignent de devoir se séparer de certains salariés et 38% pourraient devoir réduire leurs investissements.

La semaine dernière, l'Alliance du Commerce s'était déjà alarmée des effets de la reconduction des mouvements de grève contre la réforme des retraites sur le commerce. Selon elle, la seule journée du 5 décembre a entraîné un recul d'activité de 30% en moyenne dans certains magasins...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.