Grève : les réservations de "cars Macron" en hausse de 100%

Grève : les réservations de "cars Macron" en hausse de 100%
cars Macron bus

Boursier.com, publié le jeudi 19 décembre 2019 à 15h39

Selon 'BFMTV', quelque 700.000 personnes ont choisi de voyager avec Flixbus depuis le début de la grève.

Si certains secteurs d'activité souffrent de la grève, le mouvement social dans les transports profite à certains. Selon les informations de 'BFMTV', le leader des cars dits "Macon", Flixbus (60% du marché français), a enregistré une progression de 100% de ses réservations, depuis le début de la grève, soit le 5 décembre dernier, par rapport à la même période l'année dernière.

"Un quart de cette hausse est liée à la croissance naturelle du marché, mais le reste c'est la conséquence des grèves", a affirmé le directeur général de la compagnie d'autocars Yvan Lefranc-Morin.

Au total, 700.000 personnes ont été transportées depuis le début du mouvement, alors que la moyenne de la compagnie sur l'année se situait à 200.000 sur deux semaines.

Les autocars autorisés à rouler davantage

L'annulation de nombreux trains, mais aussi de vols, ont permis d'ouvrir la voie aux compagnies de bus. D'autant plus qu'un arrêté paru ce mercredi dernier au Journal officiel a autorisé les chauffeurs de cars à rouler deux heures supplémentaires par jour jusqu'au 24 décembre inclus, dans la limite de six heures supplémentaires par semaine.

Pour rappel, de nombreuses personnes, qui avaient réservé des billets de train pour le dernier week-end avant Noël, vont être contraintes de trouver un plan B, alors que la SNCF a annoncé mercredi que 32% des voyageurs allaient devoir trouver une place dans un autre train.

Flambée des prix

Les "cars Macron" ne prétendent pas pour autant remplacer les transports ferroviaires. Selon Yvan Lefranc-Morin, "certes avec la grève il y a seulement un TGV sur quatre en circulation depuis deux semaines, mais il en faudrait un sur 20 pour qu'on transporte plus de monde qu'eux !". 'BFMTV' précise en effet que les "cars Macron" ont transporté 9 millions de personnes en 2018, contre 110 millions pour les TGV InOui et OuiGo.

Par ailleurs, cette hausse de fréquentation s'est accompagnée d'une hausse de prix. L'association UFC-Que Choisir, qui a comparé les tarifs, a indiqué que les billets avaient augmenté de 129% en moyenne entre le 28 novembre et le 5 décembre, et de 141% pour Flixbus. Selon Yvan Lefranc-Morin, cette flambée des prix est liée à la hausse de la demande. "Cinq euros c'est le prix d'une place quand le bus est vide", a-t-il affirmé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.