Grèves à la SNCF : les usagers réclament le remboursement des abonnements

Grèves à la SNCF : les usagers réclament le remboursement des abonnements©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 19 avril 2018 à 06h44

A la SNCF, les syndicats de cheminots sont en colère, mais les voyageurs aussi ! Trains annulés ou en retard sont devenus une habitude depuis le 2 avril et le début de la grève intermittente, qui pourrait durer au moins jusqu'au 28 juin. Il a donc fallu trouver d'autres solutions pour continuer à travailler, qu'il s'agisse du télé-travail, du bus ou du co-voiturage.

Problème : pendant ce temps-là, des milliers de personnes ne peuvent pas utiliser leur abonnement pour les TGV, TER, Intercités, Transilien et RER.

44.000 signatures

Une trentaine d'associations d'usagers et de collectifs se sont donc rassemblés pour réclamer le remboursement intégral des abonnements : Leur pétition, mise en ligne sur le site change.org, a collecté plus de 44.000 signatures !

"Suite à la grève, nous ne pouvons plus utiliser pleinement notre abonnement (...) Aucun train n'est disponible à la réservation depuis le début du mouvement et nous sommes contraints de payer notre abonnement au tarif plein sans garantie de service !", écrivent-ils...

"Triple A"

"Nous voulons donc nous faire rembourser des jours de grève pour cette période où nous ne pouvons plus utiliser le service dans les conditions prévues par le contrat. L'usager est un dommage collatéral dans ce conflit et s'inscrit souvent dans un contexte où la SNCF peine déjà à assurer le Triple A : assis, à l'heure, avertis", peut-on lire dans le texte de présentation de la pétition.

Les grévistes ont entamé mercredi leur septième journée de mobilisation. "Vous pouvez râler, mais ne bloquez pas tout le pays", a répondu à des syndicalistes en colère Emmanuel Macron, en déplacement à Saint-Dié-des-Vosges. "Vous êtes plus protégés que des fonctionnaires", a-t-il poursuivi...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.