Guerre commerciale : l'OCDE tire la sonnette d'alarme

Guerre commerciale : l'OCDE tire la sonnette d'alarme©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 21 mai 2019 à 20h36

L'OCDE a abaissé une nouvelle fois sa prévision pour la croissance mondiale pour 2019, en raison des tensions commerciales. L'institution appelle les Etats à éviter "d'urgence" une guerre commerciale qui aggraverait la dégradation conjoncturelle.

L'OCDE a abaissé une nouvelle fois sa prévision pour la croissance mondiale pour 2019, en raison des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Dans ses prévisions publiées à l'occasion de sa réunion annuelle à Paris mercredi et jeudi, l'OCDE table désormais sur une hausse de 3,2% du PIB mondial cette année, contre 3,3% prévu en mars dernier, et 3,5% attendu en décembre 2018.

Pour l'instant, l'Organisation pour la coopération et le développement économiques maintient en revanche sa prévision d'un léger rebond pour 2020 à 3,4%.

"Il y a urgence à nous retrouver autour d'une table multilatérale"

Cependant, ces prévisions ne prennent pas directement en compte la récente escalade des tensions entre la Chine et les Etats-Unis, à savoir un relèvement des taxes existantes sur 200 Mds$ de biens chinois côté américain et sur 60 Mds$ de marchandises américaines côté chinois.

Les conséquences possibles du bannissement par Washington du géant chinois des télécoms Huawei du marché américain n'est pas non plus prises en compte.

Dans son rapport, l'OCDE s'est montrée particulièrement inquiète des effets d'une guerre commerciale de grande ampleur, et a appelé les Etats à l'éviter "d'urgence" et à unir leurs efforts pour redynamiser l'économie mondiale.

"Il y a urgence à nous retrouver autour d'une table multilatérale afin de créer des conditions qui permettent au commerce de soutenir la croissance mondiale", a prévenu le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, lors de la présentation des perspectives économiques de son institution.

Une rencontre Trump-Xi prévue fin juin en marge du G20

Les chefs d'Etat des 20 pays les plus riches doivent se retrouver les 28 et 29 juin prochain pour un sommet du G20 à Osaka, au Japon. Donald Trump a prévu de rencontrer son homologue chinois Xi Jinping à cette occasion, mais en attendant, les négociations entre Washington et Pékin sont dans l'impasse depuis le 10 mai, et le ton monte entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales.

Lors de la conférence de presse de l'OCDE, Laurence Boone, cheffe économiste de l'Organisation a redouté mardi "un climat incertain et très délétère pour les investissements, pour la confiance (qui) commence à créer des tensions sur les prix, ce qui forcément va commencer à éroder le pouvoir d'achat dans un contexte où les salaires n'augmentent pas très rapidement".

Outre la guerre commerciale, l'institution s'inquiète d'un éventuel "ralentissement marqué en Chine qui pourrait avoir des répercussions partout dans le monde", ainsi que de l'augmentation de la dette privée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.