Harley-Davidson veut délocaliser, Trump furieux

Harley-Davidson veut délocaliser, Trump furieux©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 26 juin 2018 à 09h45

Donald Trump a critiqué lundi le choix du constructeur moto Harley Davidson, qui a annoncé son intention de délocaliser une partie de sa production de deux roues hors des Etats-Unis. L'objectif est de contourner les tarifs douaniers décidés par l'Union européenne à titre de représailles.

"Surpris que de toutes les compagnies Harley Davidson soit la première à hisser le drapeau blanc. Je me suis battu dur pour eux et finalement ils ne vont pas payer les droits de douane dans l'UE", écrit Trump. "Les taxes sont seulement une excuse pour Harley - soyez patients !" ajoute-t-il sur compte Twitter.

Surprised that Harley-Davidson, of all companies, would be the first to wave the White Flag. I fought hard for them and ultimately they will not pay tariffs selling into the E.U., which has hurt us badly on trade, down $151 Billion. Taxes just a Harley excuse - be patient! #MAGA >- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Les Européens ont décidé d'imposer des taxes douanières sur une série de produits en provenance des Etats-Unis, en réaction décision de Donald Trump d'imposer des tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium importé d'Europe par les Etats-Unis. Ils ont élaboré une liste de produits visés, notamment ceux qui touchent les Etats dirigés par les républicains. Les motos Harley Davidson font partie des produits qui seront désormais taxés à leur entrée sur le territoire européen.

Le constructeur moto installé depuis 115 ans à Milwaukee dans le Wisconsin a expliqué dans un document présenté lundi que les droits prévus par les Européens se traduiraient par une hausse de 2.200 dollars (1.900 euros) en moyenne par moto exportée depuis les Etats-Unis vers l'Union européenne. Actuellement le prix d'entrée de gamme de Harley-Davidson est en France de 7.490 euros.

40.000 modèles vendus en Europe en 2017

Harley estime que les tarifs douaniers européens vont se traduire par une hausse des coûts comprise entre 30 et 45 millions de dollars pour le reste de 2018 et d'une hausse de 80 à 100 millions de dollars en année pleine.

En 2017, Harley a vendu près de 40.000 nouveaux modèles en Europe, ce qui représente plus de 16% des ventes de la société. Les revenus tirés du marché européen sont les deuxièmes en valeur derrière ceux tirés du marché américain. Accroître la production à l'étranger pourrait prendre entre neuf et 18 mois, juge Harley qui dispose de trois unités d'assemblage au Brésil, en Inde et en Thaïlande.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU