Haute couture : le chinois Fosun au secours de Lanvin ?

Haute couture : le chinois Fosun au secours de Lanvin ?
touristes chinois shopping chine

Boursier.com, publié le lundi 12 février 2018 à 20h27

En grande difficulté financière depuis plusieurs mois, la maison de couture Lanvin serait en passe d'être rachetée par le groupe diversifié chinois Fosun, selon des sources citées lundi soir par l'agence 'Reuters', confirmant une information publiée plus tôt par les site Fashion Network.com.

Selon ces sources, le groupe chinois a été "le plus offrant", ce qui lui a permis de l'emporter face au fonds qatari Mayhoola, qui détient notamment les griffes italienne Valentino et française Balmain, et qui courtisait Lanvin depuis plusieurs années... Quant à Fosun, connu en France pour être le propriétaire du Club Méditerranée, il gère des actifs dans des secteurs allant de la santé au tourisme en passant par l'assurance et le commerce. Le groupe chinois n'a toutefois pas d'expérience dans le secteur du luxe, même s'il contrôle spécialiste américain de la maille St. John aux Etats-Unis.
Pour l'instant, ni Lanvin, ni Fosun n'ont confirmé ces informations.

Plus de 100 millions d'euros injectés par Fosun ?

Fin 2017, 'Reuters' avait révélé que le commissaire aux comptes de la plus ancienne maison de couture française avait alerté le tribunal de commerce de Paris sur la situation financière critique de l'entreprise... A la suite de quoi, les dirigeants de Lanvin avaient annoncé un renflouement du groupe par sa principale actionnaire, la femme d'affaires taïwanaise Shaw-Lan Wang... Toutefois, cette dernière ne s'est pas exécutée, forçant le groupe à chercher d'autres moyens de recapitalisation, afin de faire face à ses difficultés de trésorerie.

Selon 'FashionNetwork', le montage prévoit que Fosun injecte plus de 100 millions d'euros dans Lanvin, ce qui diluerait la part de Shaw-Lan-Wang (qui détient 75% aujourd'hui) qui resterait cependant actionnaire minoritaire. L'homme d'affaires suisse Ralph Bartel devrait de son côté injecter du capital dans la société pour maintenir sa participation à 25%.

Retrouver le lustre perdu

Créée en 1889 par Jeanne Lanvin, la maison de couture Lanvin a vu son chiffre d'affaires fondre après le départ de son directeur artistique vedette, Alber Elbaz, en octobre 2015. Les ventes sont tombées autour de 96,9 millions d'euros en 2017, en chute de plus de 33%, après avoir déjà plongé de 23% en 2016, selon des sources citées par 'Reuters'. La perte nette s'est creusée depuis trois ans, passant de 6,3 ME en 2015 à 18,3 ME en 2016, puis à plus de 30 ME en 2017, selon ces sources.

Pour relancer la griffe, le repreneur devra procéder à une très large refonte de la stratégie et recruter un designer talentueux pour lui rendre son lustre perdu, souligne un professionnel du secteur. Après le départ d'Alber Elbaz, en 2015, la styliste Bouchra Jarrar n'a pas convaincu, pas plus que son successeur en juillet 2017, Olivier Lapidus, dont le positionnement n'aurait pas été jugé assez luxueux pour redorer l'image de la marque Lanvin.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.