Hidalgo veut rouvrir les parcs à Paris, Véran lui répond "non"

Hidalgo veut rouvrir les parcs à Paris, Véran lui répond "non"
parc, jardin

Boursier.com, publié le mardi 12 mai 2020 à 14h58

Les bois de Vincennes et de Boulogne, le Champ-de-Mars et l'esplanade des Invalides, tout comme les voies sur berges, sont de nouveau accessibles depuis lundi mais les parcs et jardins de la capitale restent fermés.

"Non, nous n'ouvrirons pas les parcs et jardins à Paris, en Ile-de-France ainsi que dans les autres régions qui sont classées rouge"... La réponse du ministre de la Santé, Olivier Véran, n'a pas tardé mardi, après la demande de la maire de la capitale Anne Hidalgo.

Non pas parce "qu'on n'a pas envie que les gens puissent sortir et prendre l'air mais (parce) que ça peut être extrêmement tentant par le soleil que nous avons aujourd'hui que les gens se regroupent trop, s'amassent trop et ne respectent pas les groupes de 10 et qu'ils ne puissent pas respecter les conditions des gestes barrières", a-t-il ajouté lors d'un déplacement à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne). Les parcs et jardins resteront donc fermés tant que l'Ile-de-France et la ville seront classées "rouge" sur la carte de circulation du coronavirus.

Le Champ de mars et les Invalides sont accessibles

Les bois de Vincennes et de Boulogne, le Champ-de-Mars et l'esplanade des Invalides, tout comme les voies sur berges, sont de nouveau accessibles depuis lundi mais les parcs et jardins de la capitale, dont les Buttes-Chaumont, le jardin du Luxembourg ou encore le parc Monceau restent eux fermés conformément aux restrictions en oeuvre pour les départements classés en "rouge" par les autorités.

Invoquant les "besoins" des 2,2 millions de Parisiens - "car Paris est une ville très dense" -, la maire de Paris Anne Hidalgo avait demandé dans la matinée sur Twitter leur réouverture, "avec port du masque obligatoire, ce qui devrait aussi être le cas dans toutes les rues de notre ville".

Afflux de Parisiens

La question de leur réouverture a resurgi dans le débat après une première journée de déconfinement, lundi, marquée par un afflux de personnes venues profiter du soleil sur les quais du canal Saint-Martin, dans le 10e arrondissement de Paris, après 55 jours de confinement.

Cet afflux a conduit la police à faire évacuer les lieux en début de soirée en raison du non-respect de la distanciation physique et le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, à interdire la consommation d'alcool le long du canal afin de décourager les personnes qui seraient enclines à s'y retrouver de nouveau dans les jours qui viennent.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.