Hong Kong active des lois d'urgence face aux manifestants

Hong Kong active des lois d'urgence face aux manifestants©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 04 octobre 2019 à 10h48

Ces textes datent de l'époque coloniale britannique et n'avaient plus été utilisés depuis plus de 50 ans...

La pression monte encore d'un cran en cette fin de semaine à Hong Kong... Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif, a activé vendredi des lois d'urgence datant de l'époque coloniale britannique, qui n'avaient plus été utilisées depuis plus de 50 ans, pour tenter de contenir les violences liées au mouvement de contestation dans la ville sous administration chinoise.

Dans le cadre de ces lois autorisant l'exécutif à "décider toute règle, quelle qu'elle soit" préservant l'intérêt général, Carrie Lam a annoncé au cours d'une conférence de presse qu'il serait interdit à partir de samedi de se masquer le visage en cas d'attroupement.

Incidents violents

Les autorités ont déjà assoupli les règles sur l'usage de la force par la police, juste avant les violents incidents qui ont marqué mardi le 70e anniversaire de la République populaire de Chine.

Plus de 100 personnes ont été blessées lors de cette journée, dont l'une par un tir à balle réelle pour la première fois depuis le début des manifestations en juin dernier.

Respect des principes démocratiques

Le mouvement qui secoue Hong Kong représente un défi sans précédent pour le président chinois Xi Jinping depuis son arrivée au pouvoir en 2012.

D'abord réunis contre un projet de loi d'extradition vers la Chine continentale abandonné depuis, les manifestants réclament désormais plus largement le respect des principes démocratiques à Hong Kong et dénoncent une influence excessive de Pékin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.