Hong Kong : Pékin prêt à remplacer Carrie Lam ?

Hong Kong : Pékin prêt à remplacer Carrie Lam ?
cheffe de l'exécutif à Hong Kong

Boursier.com, publié le mercredi 23 octobre 2019 à 14h44

Le ministère chinois des Affaires étrangères a démenti, parlant d'une rumeur lancée avec des arrière-pensées politiques.

Hong Kong est le théâtre depuis plusieurs mois d'un mouvement de contestation anti-gouvernemental, rythmé par des manifestations qui ont entraîné plusieurs épisodes de violence face à la police. La Chine envisage de remplacer la cheffe de l'exécutif de la région administrative spéciale, Carrie Lam, par un dirigeant "intérimaire", a rapporté mardi le 'Financial Times'.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a démenti, parlant d'une rumeur lancée avec des arrière-pensées politiques.

Ne pas céder face aux manifestants

D'après le journal, qui cite des sources au fait des délibérations, Pékin préfère que la situation se stabilise dans l'ancienne colonie britannique avant de prendre une décision finale à ce sujet, afin de ne pas donner l'impression de céder face aux manifestations.

Les manifestants, qui ont obtenu du gouvernement local qu'il retire le projet de loi sur l'extradition vers la Chine continentale à l'origine du mouvement de contestation, ont étendu leurs revendications et réclament notamment le départ de Carrie Lam. Le parlement hongkongais a officialisé mercredi l'abandon du projet de loi.

D'ici mars 2020 ?

Si le président chinois Xi Jinping décidait de remplacer Carrie Lam, dont le mandat prend fin en 2022, le successeur de celle-ci serait nommé d'ici mars 2020, écrit le 'Financial Times'.

Défi

Le mouvement qui secoue Hong Kong représente un défi sans précédent pour le président chinois Xi Jinping depuis son arrivée au pouvoir en 2012.

D'abord réunis contre un projet de loi d'extradition vers la Chine continentale abandonné depuis, les manifestants réclament désormais plus largement le respect des principes démocratiques à Hong Kong et dénoncent une influence excessive de Pékin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.