Hôpital : le moral des personnels soignants au plus mal

Hôpital : le moral des personnels soignants au plus mal
hôpital en grève urgences

Boursier.com, publié le lundi 30 décembre 2019 à 15h07

Selon un sondage Odoxa, 96% d'entre eux estiment que l'hôpital va mal et 54% se disent mécontents au travail.

Le plan d'urgence pour l'hôpital d'Agnès Buzyn n'aura définitivement pas convaincu... D'après un sondage Odoxa réalisé pour la Mutuelle nationale des hospitaliers, 'franceinfo' et 'Le Figaro' publié ce lundi, le moral des personnels hospitaliers reste en berne en cette fin d'année 2019. Ces derniers sont nettement plus nombreux à se dire insatisfaits au travail que la moyenne de leurs concitoyens : 54% sont mécontents, alors que plus des trois quarts des Français (78% contre 20% de mécontents) se disent satisfaits au travail.

"Le bilan 2019 en matière de santé est bien sombre : une écrasante majorité de Français et surtout de personnels hospitaliers jugent très négativement la situation de l'hôpital et des urgences cette année", explique l'institut.

Ce mal-être se ressent particulièrement chez les infirmiers ou les aides-soignants, puisque plus de la moitié d'entre eux se disent incapables d'exercer correctement leurs missions. Ce niveau de souffrance au travail n'a été observé qu'une seule fois, en juin dernier, depuis la création du baromètre.

Pas d'amélioration en 2020

De manière globale, 96% d'entre eux estiment que l'hôpital en France va mal. Un constat partagé par une majorité de Français (80%). La situation des urgences est également jugée critique par une écrasante majorité de citoyens (81%) et de soignants (97%).

De plus, la situation de l'hôpital et le fonctionnement du système de santé ne s'arrangeront pas en 2020. "Plus des trois quart des Français et 9 dixièmes des personnels hospitaliers pensent que les choses vont encore empirer pour le système de santé (75% des Français et 92% des personnes), pour la situation de l'hôpital (78% et 92%) et celles des urgences (79% et 94%) dans notre pays", affirme l'étude.

La réforme des retraites jugée très désavantageuse

Par ailleurs, la réforme des retraites n'améliore pas le moral des personnels hospitaliers : 67% d'entre eux estiment qu'ils seront désavantagés par le nouveau système. Chez les infirmiers et infirmières, cette proportion monte même à 70%.

Les Français sont en revanche moins unanimes concernant la question des retraites. En effet, seuls 48% d'entre eux jugent qu'ils seront pénalisés par la réforme et 46% affirment qu'elle n'aura aucun impact sur leur propre retraite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.