Hôpitaux : 50 millions d'euros supplémentaires pour ouvrir 4.000 lits "à la demande"

Hôpitaux : 50 millions d'euros supplémentaires pour ouvrir 4.000 lits "à la demande"
Olivier Véran, pour conclure le Ségur de la Santé...

Boursier.com, publié le vendredi 09 octobre 2020 à 17h19

"Chaque fois qu'on aura besoin d'augmenter temporairement la capacité de l'hôpital pour prendre en charge plus de patients, on pourra le faire", a assuré Olivier Véran...

Attendu de pied ferme ce vendredi à l'hôpital de Trévenans, dans le Territoire de Belfort, le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a annoncé une enveloppe de 50 millions d'euros pour aider les hôpitaux à l'ouverture de 4.000 lits à la demande, "dès le mois de décembre et avant s'il le faut".

"50 millions d'euros permettront l'ouverture de lits dits 'lits à la demande'. Chaque fois qu'on aura besoin d'augmenter temporairement la capacité de l'hôpital pour prendre en charge plus de patients, on pourra le faire ! Et c'est le Ségur de la Santé qui le permet", a ainsi assuré le ministre.

"Il y a urgence pour être capable de faire baisser la pression dans les hôpitaux et de créer de la place là où il y en a", a-t-il expliqué. Promise dans le cadre du Ségur de la Santé, cette mesure doit en effet permettre "l'ouverture ou la réouverture de lits dans les structures selon les besoins" pour que les établissements puissent "s'adapter à la suractivité saisonnière ou épidémique", avait précisé Olivier Véran dès cet été.

4.200 lits d'hospitalisation supprimés en 2018

Il s'agissait également d'une revendication récurrente des soignants, qui avaient alerté sur les nombreuses fermetures de lits ces dernières années. Quelque 4.200 lits d'hospitalisation ont été supprimés en 2018 en France, où les 3.042 hôpitaux et cliniques disposaient exactement de 395.670 lits en fin d'année, selon les derniers chiffres officiels.

A l'issue du Ségur de la Santé, le ministre de la Santé avait pour rappel dévoilé fin juillet 33 mesures pour "accélérer la transformation du système" de soins, à l'occasion de la clôture de la vaste concertation, lancée le 25 mai dernier dans la foulée de la crise sanitaire du Covid-19.

Outre les 4.000 lits "à la demande", Olivier Véran avait notamment annoncé un investissement de 2,1 milliards d'euros, consacrés "sur 5 ans", à la transformation, la rénovation et l'équipement dans les établissements médico-sociaux, dont les Ehpad qui accueillent les personnes âgées. "Un quart des places en Ehpad pourront être rénovées et rendues plus accessibles", avait-il indiqué...

Que nous ont dit les soignants ? Qu'ils voulaient être mieux reconnus, avoir plus de moyens matériels et humains et travailler dans de meilleures conditions. > >Les infirmières et aides soignantes de Trévenans me l'ont encore dit aujourd'hui. Et c'est ce à quoi nous répondons. pic.twitter.com/Z1Q3blNN6V
- Olivier Véran (@olivierveran)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.