Huawei bat des records de vente avec ses smartphones

Huawei bat des records de vente avec ses smartphones
Huawei logo

Boursier.com, publié le vendredi 29 mars 2019 à 15h28

Empêtré dans des accusations d'espionnage, le groupe chinois a vu son activité bondir de 19,5% l'an dernier, dépassant pour la première fois les 100 milliards de dollars.

L'équipementier télécoms chinois Huawei a annoncé vendredi un bénéfice en hausse grâce à des ventes record de smartphones. Cette nouvelle tombe en pleine tourmente pour le groupe, soupçonné par des pays occidentaux d'être utilisé par Pékin à des fins d'espionnage.

Les ventes des activités grand public du groupe chinois, gonflées par le succès de ses appareils haut de gamme, ont représenté 348,9 milliards de yuans (46,20 milliards d'euros) en 2018. La croissance du bénéfice net, qui s'est établi à 59,3 milliards de yuans, a légèrement ralenti, à 25%, contre 28% en 2017.

Le chiffre d'affaires total de Huawei a bondi de 19,5% l'an dernier, dépassant pour la première fois les 100 milliards de dollars.

Un espion ?

Plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis en tête, redoutent que Pékin n'utilise ses infrastructures à des fins d'espionnage. Aucune preuve n'a jusqu'à présent été apportée pour étayer ces soupçons et le groupe a réfuté à de nombreuses reprises ces accusations. Washington exhorte ses alliés européens à exclure Huawei de leurs futurs équipements de réseaux mobiles de cinquième génération.

La Commission européenne a ignoré mardi les pressions américaines et a laissé à chaque pays de l'UE la liberté de bannir ou non Huawei de ses futurs équipements de 5G. L'exécutif européen a demandé aux Etats membres de l'UE de partager d'ici octobre leurs données sur les risques en matière de cybersécurité. Les mesures susceptibles d'être prises face à ces risques pourraient notamment prévoir des tests sur les équipementiers de réseaux 5G.

Nouveau smartphone

Huawei a profité de la présence du président chinois Xi Jinping pour présenter mardi à Paris son nouveau modèle de smartphone avec l'espoir de poursuivre sa percée en Europe, où ses autres produits, notamment dans les équipements de réseaux, risquent une surveillance accrue pour ces raisons de sécurité.

Cet appareil, le P30 Pro, version haut de gamme de son P30, doit concurrencer le Galaxy S10 de Samsung et l'iPhone X d'Apple. Sa présentation a coïncidé avec la visite d'Etat en France du président chinois Xi Jinping. Un responsable de Huawei présent à cette cérémonie à Paris a précisé que le P30 serait commercialisé à partir de 799 euros et le P30 Pro à partir de 999 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.