Huile de palme : comment Ferrero a redoré son blason...

Huile de palme : comment Ferrero a redoré son blason...
Nutella

Boursier.com, publié le mardi 21 janvier 2020 à 07h19

Le groupe italien, qui fabrique notamment le Nutella, a obtenu de bons résultats, en exploitant de l'huile de palme qui ne participe pas à la déforestation...

Le Nutella doit-il encore être pointé du doigt ? L'organisation environnementale WWF, qui a passé en revue 173 entreprises mondiales de production et de distribution de produits de consommation, vient de publier son classement des bons et mauvais élèves en matière d'huile de palme. Souvent décrié pour son éventuel impact sur l'environnement, Ferrero, le groupe italien qui fabrique le Nutella, serait devenu le plus vertueux en la matière...

"Avec un score de 21,5 sur 22, Ferrero est désormais considéré par la WWF comme le leader des grands distributeurs mondiaux, des entreprises de petite et grande consommation et de l'industrie alimentaire", affirme l'ONG, qui précise que la firme italienne n'utilise que de l'huile de palme certifiée durable, selon une chaîne d'approvisionnement traçable.

Dans le 'top 5' des entreprises les plus éthiques, on retrouve également les chaînes de supermarchés allemandes EDEKA et Kaufland Stiftung, ainsi que L'Oréal et IKEA, qui ont obtenu des notes supérieures à 19 sur 22...

"Un signal encourageant"

WWF note aussi que Ferrero est la seule entreprise à exploiter de l'huile de palme qui provient de zones n'ayant pas subi de déforestation ou "n'ayant pas fait l'objet d'une plantation massive de palmiers sur un écosystème qui en était dépourvu". L'ONG estime qu'il s'agit d'"un signal encourageant au reste du secteur : une huile de palme durable qui ne participe pas à la déforestation est un objectif atteignable".

Comme le rappelle 'BFMTV', les polémiques sur l'huile de palme dans le Nutella, liées à son empreinte environnementale et à son potentiel cancérigène (pointé par l'Anses en 2017), avaient pénalisé les ventes de l'entreprise. Sur les 5 dernières années, la part de marché du groupe italien a reculé de 10 points...

Les entreprises doivent encore "redoubler d'efforts"

Toutefois, WWF France constate également que certaines entreprises "ne jouent toujours pas le jeu. Cela ne veut pas dire qu'ils sont mauvais, mais ce n'est pas un très bon signal". C'est pourquoi "les entreprises doivent redoubler d'efforts", pour garantir une huile de palme responsable et être en mesure d'atteindre les objectifs 'zéro déforestation' que la plupart se sont fixés pour 2020", affirme l'ONG.

Interrogé par 'franceinfo, Arnaud Gauffier, du WWF France, a précisé qu'il ne s'agissait pas d'un appel au boycott de l'huile de palme "puisque les palmiers à huile sont extrêmement productifs". L'ONG a par ailleurs appelé les gouvernements à agir, en réclamant notamment "une réglementation européenne" pour interdire l'huile de palme non responsable...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.