IAG (British Airways) améliore ses résultats et son dividende

IAG (British Airways) améliore ses résultats et son dividende
fusion-compagnie-aerienne-british-airways-iberia

Boursier.com, publié le vendredi 23 février 2018 à 10h29

A l'image des autres acteurs européennes du secteur, IAG a amélioré ses résultats l'an dernier même si des éléments exceptionnels ont pesé sur ses bénéfices. Sur les douze mois clos fin décembre, la maison-mère de British Airways, d'Iberia, Vueling et Aer Lingus a réalisé un résultat opérationnel ajusté de 3,015 milliards d'euros, en hausse de 18,9%, pour chiffre d'affaires de 22,97 MdsE (+1,8%). Le profit net a progressé de 3,5% à 2 MdsE. Des résultats globalement conformes aux attentes des analystes.

"Toutes nos compagnies aériennes se sont très bien comportées avec les meilleurs résultats financiers de leur histoire respective", a déclaré Willie Walsh, directeur général d'IAG. Indicateur très surveillé par le marché, la recette unitaire a reculé de 1% l'an passé mais progresse de 1,5% à change constant.

Forte hausse des capacités en 2018

Engagé dans une lutte sans merci avec les nouvelles compagnies à bas coûts long-courrier, IAG va accroitre ses capacités de 6,7% cette année grâce notamment au développement de sa nouvelle marque Level à Paris et au renforcement d'Air Lingus sur la zone Nord-Atlantique. Le groupe table sur une nouvelle hausse de son résultat opérationnel en 2018 et compte améliorer ses coûts unitaires à change constant (hors carburant).

Fort de ces bons résultats et confiant dans l'avenir, IAG va lancer un nouveau programme de rachat de titres de 500 ME et rehausser son dividende de 15% à 27 centimes par action.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.