Immobilier : à moins d'une heure de Paris, les acheteurs peuvent multiplier leur surface par 7 !

Immobilier : à moins d'une heure de Paris, les acheteurs peuvent multiplier leur surface par 7 !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 29 octobre 2019 à 14h40

Le site 'MeilleursAgents' a calculé le gain de pouvoir d'achat immobilier des travailleurs parisiens qui souhaitent habiter en province...

Plus d'espace et une qualité de vie bien meilleure !... Les Franciliens auraient beaucoup à gagner en quittant la capitale, selon une récente étude menée par 'MeilleursAgents'. Le site s'est intéressé au gain de pouvoir d'achat d'un ménage parisien qui emprunte 215.000 euros environ à 1,3% sur 20 ans (soit une surface de 22 m2).

"A Vendôme, située à seulement 42 minutes de la gare de Paris Montparnasse, tout comme à Évreux, d'où l'on peut relier Saint-Lazare 18 fois par jour, les ménages parisiens peuvent s'offrir des biens de 146 et 147 m2, soit 7 fois la surface qui leur est accessible à Paris", révèle la plateforme spécialisée dans l'estimation des biens immobiliers...

'MeilleursAgents' rappelle qu'à Paris les prix de l'immobilier se sont envolés de 51,6% en 10 ans et ont dépassé la barre symbolique des 10.000 euros du mètre carré cet été. En Ile-de-France, la progression est de 12,6% en trois ans et les prix atteignent 5.652 euros du mètre carré.

Paris perd des habitants

Dans le détail, pour 22 m2 dans la capitale, il est possible de s'offrir 145 m2 au Mans (Sarthe), 107 m2 à Reims (Champagne-Ardenne), 79 m2 à Lille (Nord), ou encore encore 145 m2 au Mans (Sarthe.

Les "navetteurs", c'est-à-dire les travailleurs parisiens qui ont fait le choix de vivre en province, se feraient d'ailleurs de plus en plus nombreux. Une étude publiée en 2016 par l'Insee avait démontré qu'entre 1999 et 2013, le nombre de "navetteurs" était passée de 58% à 64%, avec une proportion plus importante en Île-de-France (69%) et dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie (71%).

D'autre part, la population parisienne baisse depuis plusieurs années... D'après les données du recensement de la population de l'Insee publiées fin 2018, elle est passée de 2,25 millions d'habitants en 2011 à 2,19 millions en 2018, soit un repli de 2,5%. Selon les projections de l'institut, cette tendance devrait se poursuivre jusqu'en 2025 avec une baisse de 0,6%.

Habiter encore plus loin de Paris

Parmi les "navetteurs", certains n'hésitent pas à partir habiter encore plus loin, profitant notamment "des opportunités offertes par le télétravail ou le travail à temps partiel", selon 'MeilleursAgents". Face à cet engouement, à Angers et à Rennes par exemple, les prix immobiliers ont progressé de plus de 5% en un an.

"Partir en province est une belle alternative pour les travailleurs parisiens, permettant d'avoir un cadre de vie plus agréablesans augmenter son budget logement", a commenté Thomas Lefebvre, directeur scientifique de MeilleursAgents. Mais dans cette prise de décision, il faudra également "prendre en compte les dépenses liées à ce mode de vie, notamment l'abonnement TGV qui peut coûter jusqu'à 600 euros par mois", a-t-il ajouté...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.