Impossible d'éviter la vague de défaillances d'entreprises, pour Euler Hermes

Impossible d'éviter la vague de défaillances d'entreprises, pour Euler Hermes
fermeture due au coronavirus

Boursier.com, publié le lundi 20 juillet 2020 à 11h46

Selon les projections de l'assureur crédit, le nombre de défaillances d'entreprises atteindra un "triste record" en 2021, à 64.000, avec un coût économique "conséquent".

Difficile d'y échapper, malgré les aides du gouvernement... La vague de défaillances d'entreprises fragilisées par les répercussions de la crise sanitaire liée au coronavirus commencera au quatrième trimestre en France, prévient l'assureur crédit Euler Hermes dans une étude publiée lundi.

Si le plan massif de soutien aux entreprises mis en place par le gouvernement et l'aménagement de la réglementation (fermeture des tribunaux de commerce et gel des procédures collectives jusqu'à mi-octobre) ont permis de retarder la "vague de défaillances", elle ne pourra cependant pas être évitée, souligne Euler Hermes. Il anticipe une hausse de 25% des défaillances d'entreprises en France entre 2019 et 2021.

64.000 défaillances

Selon les projections de l'assureur crédit, le nombre de défaillances d'entreprises atteindra un "triste record" en 2021, à 64.000, avec un coût économique "conséquent".

"Le passif fournisseur engendré par ces faillites devrait atteindre 4,2 milliards d'euros en 2020 et 5,7 milliards d'euros en 2021, pour un cumul sur ces deux années représentant 0,4 point de PIB (produit intérieur brut)", est-il précisé dans cette note.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.