Incendie "maîtrisé" mais non éteint à la raffinerie de pétrole de Téhéran

Chargement en cours
L'incendie qui  ravage une raffinerie de pétrole à Téhéran, le 2 juin 2021
L'incendie qui ravage une raffinerie de pétrole à Téhéran, le 2 juin 2021
1/2
© AFP, Vahid AHMADI, TASNIM NEWS

AFP, publié le jeudi 03 juin 2021 à 13h38

Le spectaculaire incendie ayant dévasté une raffinerie de Téhéran a été "maîtrisé" et a fait onze blessés, selon les autorités, mais le feu n'y a pas encore été vaincu jeudi après-midi après plus de vingt heures de lutte.

Le spectaculaire incendie ayant dévasté une raffinerie de Téhéran a été "maîtrisé" et a fait onze blessés, selon les autorités, mais le feu n'y a pas encore été vaincu jeudi après-midi après plus de vingt heures de lutte.

"Onze personnes incluant neuf pompiers luttant contre le feu ont été blessées", a indiqué à l'AFP Mojtaba Khalédi, porte-parole du service national des secours.

Parmi eux, trois pompiers, et une autre personne, ont été hospitalisés, a-t-il ajouté.

Dans la matinée, l'agence officielle Irna avait rapporté que l'incendie avait "été maîtrisé". Irna avait cité un porte-parole de la raffinerie de la Tehran Oil Refining Company, Chaker Khafaï, prédisant une "extinction complète (du feu avant) midi". 

Mais à 15H30 (11H00 GMT), une colonne de fumée sombre visible à plusieurs kilomètres s'élevait encore au-dessus des lieux du sinistre, selon des journalistes de l'AFP. Elle était cependant nettement moins épaisse que la veille et le matin.

La télévision d'Etat a diffusé des images de l'incendie et de nombreuses équipes de sapeurs-pompiers à l'oeuvre dans la matinée pour éteindre le feu.


Selon les autorités, l'incendie s'est déclaré mercredi à 19H30 (15H00 GMT) à la suite d'une explosion causée par la fuite d'une conduite de gaz, provoquant un immense brasier. Une enquête a été ouverte.

Distante de quelques centaines de mètres seulement de quartiers d'habitation, la raffinerie est située dans une vaste zone industrielle en lisière de l'agglomération de Téhéran. Selon Irna, elle est en service depuis 1968 et a une capacité de 250.000 barils par jour.

L'incendie est survenu quelques heures après que la Marine iranienne a annoncé le naufrage en mer d'Oman d'un des ses plus gros bâtiments à la suite d'un feu s'étant déclaré à bord pour une raison non déterminée.

Les accidents industriels sont fréquents en Iran.

Compte tenu des tensions entre la République islamique d'Iran et Israël, certains dans le pays ont tendance à voir dans chaque accident la main des services israéliens. Mais pour d'autres, les sanctions américaines compliquant l'entretien des infrastructures industrielles sont une explication plus convaincante.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.