Inflation : les moteurs et les freins

Inflation : les moteurs et les freins
A lire aussi

LesEchos, publié le mercredi 14 février 2018 à 11h51

Si les économies américaine et européenne ne montrent pas de signe de surchauffe, plusieurs phénomènes pourraient permettre aux prix de rompre avec la période de « lowflation » qui a suivi la crise de 2007.

Baisse du chômage, hausse des salaires

Le taux de chômage revient au niveau du taux de chômage structurel en zone euro et Etats-Unis avec des difficultés de recrutement importantes selon Patrick Artus chez Natixis. Et La zone euro est aussi « concernée par une partie de ces interrogations » avertit Aurel BGC, du fait « des annonces de hausse de salaires en Allemagne ou de la révision des prévisions de croissance de Bruxelles en zone euro » qui pourraient alimenter les pressions inflationnistes.

En théorie, car le lien entre la baisse du chômage et la hausse des…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Inflation : les moteurs et les freins
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]