Introductions en Bourse en 2020 : baisse des fonds levés malgré une hausse du nombre de transactions en Europe

Introductions en Bourse en 2020 : baisse des fonds levés malgré une hausse du nombre de transactions en Europe©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 01 février 2021 à 11h01

135 IPO ont été enregistrées sur les marchés européens en 2020, soit une hausse de 27% par rapport à l'année précédent...

En 2020, les fonds levés par les introductions en Bourse en Europe ont significativement baissé, tandis que le nombre de transactions a augmenté... C'est ce que révèle le dernier rapport "IPO Watch Europe" du cabinet de conseil et d'audit PwC.

Le marché des introductions en Bourse a pâti de faibles résultats au premier semestre 2020 avant d'observer une reprise de l'activité au troisième trimestre et en fin d'année. Au total, 135 IPO ont permis de lever 20,3 milliards d'euros en 2020, soit une baisse de 8% par rapport à 2019, où 22,1 milliards d'euros avaient été levés grâce à 106 introductions en Bourse.

En dépit des incertitudes économiques en 2020, la Bourse de Londres a conservé sa position de marché le plus actif d'Europe en valeur, avec des actions représentant un tiers du total levé cette année. Plus précisément, 30 introductions en Bourse à Londres ont permis de lever 6,7 milliards d'euros en 2020, quand 27 introductions en Bourse en 2019 permettaient d'atteindre ce montant.

Levées secondaires

Par ailleurs, 134,7 milliards d'euros ont été enregistrés grâce aux levées secondaires (Further Offerings, FO) à travers l'Europe en 2020, contre 79,7 milliards d'euros en 2019. Londres a également été la plus grande Bourse d'échange en Europe pour les FO, avec 50,1 milliards d'euros, soit environ 37% du total européen.

Les 5 IPO européennes les plus importantes ont levé 8,9 milliards d'euros, soit environ 44% du total des fonds mobilisés en 2020. JDE Peet's N.V., spécialisé dans les biens de consommation, a réalisé la plus grande levée de fonds avec près de 2,6 milliards d'euros, suivi de près par Allegro.eu SA, qui a levé 2,3 milliards d'euros...

Après une activité modérée en Europe en 2020, le nombre d'introductions en Bourse devrait repartir à la hausse en 2021, grâce aux secteurs tels que les technologies, l'e-commerce, la santé et les énergies renouvelables.

Optimisme prudent

L'activité prononcée observée sur le marché des IPO en fin d'année, le développement du vaccin, le dénouement de l'élection présidentielle américaine et l'accord post-Brexit entre le Royaume-Uni et l'UE incitent à un optimisme prudent pour 2021...

"Reflet de l'activité économique et de la confiance en l'avenir, les IPO en 2020 ont souffert d'un environnement marqué par la crise sanitaire. En France, le marché a été atone avec une seule véritable IPO sur Euronext (Nacon, filiale jeux de Bigben). Parallèlement, nous avons observé quelques cotations directes sans offre au public dont une SPAC (2MX Organic), mais surtout une dizaine de transferts vers Euronext Growth, le tout se traduisant globalement par une attrition du nombre de sociétés cotées sur Euronext. L'année 2021 s'annonce plus favorable aux opérations de marché en France, la majorité des incertitudes étant derrière nous; il faut néanmoins rester prudent en ce début d'année encore marquée par la crise COVID-19" a commenté Philippe Kubisa, Associé spécialiste des marchés de capitaux chez PwC France et Maghreb.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.